Pour le nettoyage, deux poissons en valent mieux qu'un

20 Octobre 2008
Labroides dimidiatus.

Labroides dimidiatus.

Deux partenaires produisent-ils un meilleur service en travaillant de concert plutôt qu'individuellement ? C'est le cas d'après le biologiste R. Bshary en examinant le service de nettoyage fourni par le poisson Labroides dimidiatus aux autres poissons des récifs coralliens qui forment sa clientèle.

Tout à fait capable d'oeuvrer en solitaire, le poisson nettoyeur Labroides dimidiatus opère également en couple. Mâle et femelle unissent alors leurs efforts pour débarrasser leurs clients des parasites présents sur leur peau. De temps en temps, au lieu de croquer le parasite indésirable, l'un des poissons nettoyeurs triche et mord dans le mucus dont est recouvert le poisson client. Ce dernier manifeste son mécontentement en quittant brusquement les lieux, privant ainsi les deux nettoyeurs (dont le consciencieux qui n'a rien fait) de la fin du repas.

L'équipe de R. Bshary a fait usage de modélisations mathématiques pour estimer dans quelle mesure la qualité du service fourni par un couple de poissons nettoyeurs diffère de celle produite par un individu seul. L'approche théorique, de même que les observations de terrain et les expériences, montrent que tant que les nettoyeurs coopèrent, ils résistent à la tentation de goûter un petit morceau de mucus, augmentant ainsi la qualité du service effectué en couple.

Redouan Bshary, de l'Université de Neuchâtel, se passionne pour l'étude du comportement, plus particulièrement dans l'évolution de la coopération entre individus qui n'appartiennent pas à la même famille. Il a ainsi publié de nombreux articles scientifiques concernant le poisson nettoyeur.

 

Reference

Nature 455, xv (16 October 2008) | doi:10.1038/7215xva ; Published online 15 October 2008

 
Logo Careerjet
Bookmark and Share