Pharmacie clinique: prestations dans les soins de base (2020)

 
Universität Genf

OrtGenf, Lake Geneva region, Schweiz
KategoriePharmakologie
Gesundheit
TypCAS
Deadline31. Dezember 2019

Ce CAS prépare les pharmaciens d'officine à l'évolution de la profession en acquérant les connaissances et compétences permettant de prendre une part active dans l’optimisation de la thérapie médicamenteuse pour (et avec) un patient ou un groupe de patients, dans un modèle de soins coordonnés.

Dr Jérôme BERGER (coordinateur) et Gwenaëlle BOTTON (secrétaire)
Tél (secrétariat): +41 (0) 79 556 91 04


CHF 5’000.- pour le programme complet
CHF 900.- par module de 3 jours (modules 1, 2, 4, 5 et 7)
CHF 600.- par module de 2 jours (modules 3 et 6)
Priorité est donnée aux candidats inscrits au CAS.
Les frais de repas ne sont pas compris dans la finance d’inscription.

Jeune diplômé voulant compléter ses connaissances et se spécialiser en pratique officinale avancée
Pharmacien expérimenté souhaitant implémenter des prestations pharmaceutiques dans les soins de base
Pharmacien souhaitant obtenir un titre FPH de pharmacien spécialiste en pharmacie d'officine

Intégrer à sa pratique certaines compétences fondamentales, outils et moyens d’éducation thérapeutique (en particulier l’accompagnement de l’adhésion thérapeutique et l’autogestion des traitements)

Pouvoir développer, implémenter, documenter, évaluer et améliorer des prestations pharmaceutiques innovantes dans un modèle de soins de base coordonnés

Prof. Olivier BUGNON, Dr Jérôme BERGER, Prof. Chantal CSAJKA, Dr Philippe LAURENT, Prof. Marie P. SCHNEIDER et Dre Alice PANCHAUD, Faculté des sciences, Université de Genève et Université de Lausanne

Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) de Lausanne, Institut des Sciences Pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO)

Ce CAS est reconnu comme formation post-graduée FPH et participe à l’obtention d’un titre FPH de spécialiste en pharmacie d’officine. Les cours sont reconnus à titre de formation continue et de formation post graduée FPH : 1700 points pour l’ensemble du CAS ou jusqu’à 200 points pour les modules de deux jours et 300 points pour les modules de trois jours (en incluant les travaux pratiques) Moyenne des appréciations FPH 2019 : 3.8/4

Prof. Marie P. Schneider, Prof. Illario Rossi, Prof Patrick Bodemann, Prof. Johanna Sommer, Dr Thomas Fassier, Prof. Marie-Claude Vanier, Mme Christine Bienvenu

Modèles de relation professionnel-patient: typologie des patients (âge, culture, littératie en santé); structure de l’entretien avec le patient au comptoir ou dans un espace confidentiel; représentations des médicaments dans la communauté; partenariat professionnel-patient

Savoir analyser sa communication interpersonnelle avec les patients, les membres de l’équipe officinale, les médecins, les infirmiers et autres professionnels de la santé

Connaître et appliquer les modèles de relation professionnel-patient et professionnel-professionnel, et comprendre comment ils influencent la communication en santé

Appliquer les principes de l’éducation thérapeutique centrés sur les besoins des patients et les accompagner dans le développement de compétences en autogestion

Application de la communication dans des situations particulières: p.ex. patient chronique, situation d’urgence, addictologie, patient en fin de vie, e-patient, etc.

Prof. Olivier Bugnon, Dre Brigitte Zirbs, Dre Clémence Perraudin, Dr Philippe Laurent, Dre Chantal Grandchamp, Dr Jean-Gabriel Jeannot, Mme Christine Bienvenue

Connaître les principes de base du travail en équipe interprofessionnelle et ainsi renforcer ses compétences personnelles pour participer efficacement à démarches de soins coordonnés

Connaître les outils de la e-Santé et savoir les intégrer dans son contexte professionnel, dans le but d’optimiser la relation thérapeutique avec les patients et de renforcer la coordination des soins

Les conditions cadre (politiques, technologiques et professionnelles) pouvant faciliter l’interprofessionnalité, la coordination des soins et la mise en place d’un dossier électronique du patient

Être en mesure de participer plus activement à la transformation technologique, socio-culturelle et organisationnelle que représentent les pratiques interprofessionnelles, les soins coordonnés et la e-santé

Dr Jérôme Berger, Mme Denise Hugentobler, Prof. Chantal Csajka, M. Alexandre Racine, Mme Martine Rüggli, Dr Pauline Schneider, Dr Anne-Laure Blanc, M. Christophe Rossier

Renforcer les compétences en raisonnement et prise de décision cliniques, pour analyser la prescription et l’usage des médicaments, ainsi que pour optimiser

Raisonnement et prise de décision clinique - Raisonnement clinique: but et démarche - Evidence based medicine vs Evidence based practice: défi de la médication personnalisée et individualisée - Gestion de la complexité, de l’incertitude et de la criticité : p.ex. dans le cas des interactions médicamenteuses

Être apte à réaliser une évaluation adéquate de la balance bénéfices/risques d’un traitement compte tenu de la personne à traiter, des objectifs de traitement, des informations disponibles, etc.

Être capable de proposer des solutions pertinentes en termes d’efficacité (p.ex. objectifs de traitement), sécurité et économicité en tenant compte des besoins individuels de la personne à traiter, des proches aidants, de l’équipe de soin, etc.

Renforcer les compétences cliniques et méthodologiques pour optimiser la thérapie médicamenteuse (p.ex. revue de médication ou consultation d’adhésion thérapeutique)

Niveaux de revues de médication selon PCNE (Pharmaceutical Care Network Europe) ¡ Education thérapeutique et consultation d’adhésion thérapeutique pour des groupes de patients spécifiques (y compris réalisation de la prestation): p.ex. HIV, oncologie, diabète, dialyse, adolescent, population transculturelle, etc.) - Logistique (p.ex. patients, médicaments, matériel) - Gestion des consultations (p.ex. cadre, prise de note et rédaction des rapports) - Aspects pratiques de la démarche en officine (p.ex. identification patient, processus de prise en charge, répartition des tâches)

Gestion des prestations d’optimisation de la thérapie médicamenteuse (p.ex. conditions cadres, flux des patients, prise de notes et rédaction des rapports)

Aspects pratiques de la démarche en officine (p.ex. identification patient, processus de prise en charge, répartition des tâches dans l’équipe officinale)

Déterminants de l’adhésion thérapeutique (liés au patient, à sa maladie, à son traitement, au système de santé, à l’environnement socio-économique)

Comprendre les exigences méthodologiques et pratiques imposées par le cadre légal (LAMal en particulier) pour la rémunération d’une prestation pharmaceutique (efficacité, sécurité, économicité)

Les candidats sont admis sur dossier par le Comité directeur du programme. Le dossier de candidature doit comporter: un CV (maximum deux pages et incluant une adresse de messagerie électronique); les copies des diplômes et attestations; une photo passeport

Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) de Lausanne Institut des Sciences Pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO) Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)

Professeurs et collaborateurs des universités, chercheurs, experts du terrain (pharmacien, médecin, psychologue, bioéthicien, ingénieur, économiste de la santé):

Dr Jérôme Berger PD-MERc, chargé d’enseignement, Section des sciences pharmaceutiques, Faculté des sciences, Université de Genève - Université de Lausanne; Pharmacien chef-adjoint, responsable du Secteur assistance pharmaceutique et formation, Centre de pharmacie comunautaire, Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté), Lausanne, co-directeur du programme)

Prof. Olivier Bugnon (professeur associé, Section des sciences pharmaceutiques, Faculté des sciences, Université de Genève - Université de Lausanne; Pharmacien chef, Centre de pharmacie communautaire, Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté), Lausanne, directeur du programme)

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d’un masculin et d’un féminin.

Bitte beziehen Sie sich bei Ihrer Anmeldung auf myScience.ch und die Referenz edu.myScience.ch/id1286