Développement d’applications décentralisées avec blockchain et Distributed Ledger Technologies (DLT) (2020)

 
University of Geneva

LocationGeneva, Lake Geneva region, Switzerland
CategoryComputer Science
Innovation
typeCourse
Deadline10 September 2020

Maîtrisez les aspects techniques, juridiques et business des blockchains, cryptomonnaies et autres Distributed Ledger Technologies (DLT) pour développer et tirer profit de la nouvelle génération d’applications décentralisées (dApp) et de la finance décentralisée (DeFi) fintech.

La formation se déroule en 4 modules enseignés en anglais en fin de semaine sur site à l’Université de Genève ou par vidéoconférence pendant environ 6 mois

Connaître l’écosystème blockchain et finance décentralisée (DeFi) fintech: les principales solutions techniques, les aspects légaux, les acteurs majeurs du marché, les limitations et challenges des solutions actuelles, les nouvelles tendances, etc.

Être capable de manager un projet blockchain et de concevoir l’architecture d’une solution blockchain pour un problème donné, par exemple, pour trouver une solution à un problème de confiance dans un consortium d’entreprises indépendantes voulant collaborer pour améliorer la transparence de leur chaîne de production

Savoir développer et déployer une application décentralisée ou smart contract avec plusieurs DLT : Ethereum, Libra, NEO, EOS, Hyperledger, Hedera Hashgraph, Binance Chain, Komodo...

Manager, juriste, financier, entrepreneur, programmeur ou toute personne intéressée par les fondamentaux techniques, juridiques et business de la blockchain (Module 1 ouvert à tous)
Personne ayant déjà des connaissances en programmation informatique souhaitant se spécialiser dans le management de projets blockchain et dans la programmation avec blockchain et DLT (Modules 2 à 4)

Connaissances et compréhension : ont acquis des connaissances et une compréhension de niveau tertiaire dans le domaine du développement d’applications décentralisées avec plusieurs blockchains et autres DLT (Ethereum, NEO, Hashgraph Hedera, Libra...), des aspects techniques aux problématiques légales (ICOs, STOs, IEO, GDPR / RGPD...) et économiques (tokenomics, stablecoins, decentralized finance...)

Application des connaissances et de la compréhension :  sont capables de manager un projet blockchain et concevoir l’architecture d’une application décentralisée en choisissant les blockchains et DLT les plus appropriées au cas en question et de développer des applications décentralisées testées, dont des smart contracts, avec plusieurs blockchains et DLT (Ethereum, NEO, Hashgraph Hedera, Libra, EOS, Hyperledger, Binance Chain...) 

Capacité de former des jugements : savent évaluer un projet de finance décentralisée (ICO/STO, crypto-actif, crypto-monnaie, tokenomics...) et la qualité d’un smart contract ou d’une nouvelle DLT par rapport aux autres et si une DLT peut contribuer ou non à la résolution d’un problème donné, par exemple, un problème de confiance dans un consortium d’entreprises voulant collaborer pour améliorer la transparence de leurs chaines de production

Savoir-faire en termes de communication : sont capables de documenter les choix de conception, le code et la qualité d’une application décentralisée avec DLT et smart contracts 

Capacités d’apprentissage en autonomie : savent où trouver les informations sur les nouveaux développements en DLT et applications décentralisées et comment interagir avec leurs communautés open source 

La formation se déroule en 4 modules qui peuvent être suivis indépendamment des autres, enseignés en anglais en fin de semaine sur site à l’Université de Genève ou par vidéoconférence pendant environ 6 mois. Le participant a plusieurs mois pour terminer son travail de fin d’études (environ 90 heures de travail personnel).  

Module 4 (2 crédits ECTS) : Management de projet blockchain et développement avancé avec plateformes blockchain (Libra,  Hashgraph Hedera, Binance Chain...)  

Projet de fin d’études (3 crédits ECTS) : Conseil et supervision par les experts tout au long des modules et du certificat. Il consiste en la réalisation d’un prototype d’application décentralisée.

Le développement d’applications décentralisées avec Distributed Ledger Technologies (DLT) est un domaine qui manque de personnel qualifié partout dans le monde et en particulier à Genève où il y a une volonté politique de développement économique autour des fintechs, blockchains et autres Initial Coin Offering (ICO) ou Security Token Offering (STO). La Suisse héberge les fondations de plusieurs plateformes de développement blockchain dont Ethereum, l’une des plateformes majeures au niveau mondial, et Libra, la blockchain/cryptomonnaie lancée par Facebook dont l'association est basée à Genève, qui seront enseignées durant cette formation.
Une formation certifiée par l’Université de Genève constitue un gage de crédibilité sur un CV, en particulier pour cette formation qui aborde la thématique de la blockchain en profondeur, d'un point de vue technique, en vue de maîtriser tout le potentiel de ces technologies.

C’est le seul module ouvert à des non-programmeurs qui donne droit à une attestation de suivi voir même 2 crédits européens (ECTS) si l’évaluation est réussie. Durant ce module, programmeurs et autres profils (business, juridique, directeurs, entrepreneurs...) collaboreront ensemble sur différents cas d’utilisation des blockchains et DLT en travaillant non seulement les aspects techniques mais aussi juridiques et business.

Objectifs

Apprendre les bases théoriques des Distributed Ledger Technologies (DLT), non-limitées à la blockchain mais incluant aussi les autres types de DLT dont les Directed Acyclic Graph (DAG) comme IOTA ou Hashgraph ainsi que les autres systèmes peer-to-peer utilisés

Connaissances et compréhension: ont acquis des connaissances et une compréhension de niveau tertiaire dans le domaine des DLT et applications décentralisées, des aspects techniques aux aspects juridiques et économiques

Application des connaissances et de la compréhension: sont capables de concevoir l’architecture d’une application décentralisée en choisissant les DLT les plus appropriées au cas en question

Module 2 - Design du projet blockchain et premiers développements plateformes blockchain (NEO, EOS, Hyperledger...)

Ce module comme pour les autres modules peut être réalisé indépendamment des autres. Vous pouvez choisir de ne faire que ce module, quelques modules incluant celui-ci ou tous les modules. Chaque module, s’il est réussi, donne des crédits européens officiels (ECTS). Il faut avoir des connaissances en programmation pour ce module.

Objectifs

Savoir faire le design d’un smart contract et d’un système décentralisé en choisissant la plateforme blockchain la plus appropriée (NEO, EOS, Hyperledger, Libra, Hashgraph Hedera, Komodo...)

Connaissances et compréhension : ont acquis des connaissances et une compréhension de niveau tertiaire dans le domaine du développement d’applications décentralisées et des smart contracts

Application des connaissances et de la compréhension : sont capables de réaliser des nouvelles applications décentralisées testées, dont des smart contracts, avec NEO

Capacité de former des jugements : sont capables d’évaluer la qualité du code d’une application décentralisée ou smart contract réalisé avec NEO, y compris d’analyser le code pour détecter la présence de bugs

Savoir-faire en termes de communication : sont capables de documenter le code d’une application décentralisée, dont des smart contracts, ainsi que d’argumenter sur le choix du design de leur application décentralisée

Capacités d’apprentissage en autonomie : savent où trouver les informations sur les nouveaux développements blockchain et comment interagir avec la communauté open source

Ce module comme pour les autres modules peut être réalisé indépendamment des autres. Vous pouvez choisir de ne faire que ce module, quelques modules incluant celui-ci ou tous les modules. Chaque module, s’il est réussi, donne des crédits européens officiels (ECTS). Il faut avoir des connaissances en programmation pour ce module.

Objectifs

Connaissances et compréhension : ont acquis des connaissances et une compréhension de niveau tertiaire dans le domaine du développement d’applications décentralisées avec Ethereum

Application des connaissances et de la compréhension : sont capables de réaliser des nouvelles applications décentralisées testées, dont des smart contracts, avec Ethereum

Capacité de former des jugements : sont capables d’évaluer la qualité du code d’une application décentralisée ou smart contract réalisé avec Ethereum, y compris d’analyser le code pour détecter la présence de bugs

Savoir-faire en termes de communication : sont capables de documenter le code d’une application décentralisée, dont des smart contracts, avec Ethereum ainsi que d’argumenter sur le choix du design de leur application décentralisée

Capacités d’apprentissage en autonomie : savent où trouver les informations sur les nouveaux développements d’Ethereum et comment interagir avec la communauté open source d’Ethereum 

Module 4 - Management projet blockchain et développement avancé avec plateformes blockchain (Libra, Hashgraph Hedera, Binance Chain, Komodo...)

Ce module comme pour les autres modules peut être réalisé indépendamment des autres. Vous pouvez choisir de ne faire que ce module, quelques modules incluant celui-ci ou tous les modules. Chaque module, s’il est réussi, donne des crédits européens officiels (ECTS). Il faut avoir des connaissances en programmation pour ce module.

Objectifs

Apprendre les fonctionnalités avancées des blockchains et DLT (un DAG avec Hashgraph Hedera, le langage de programmation Move de Libra, transactions anonymes et zero-knowledge proof avec Komodo...)

Connaissances et compréhension : ont acquis des connaissances avancées et une compréhension de niveau tertiaire dans le domaine du développement d’applications décentralisées (DAG, transactions anonymes, zero-knowledge proof...)

Application des connaissances et de la compréhension : sont capables de réaliser des nouvelles applications décentralisées testées, dont des smart contracts, avec des fonctionnalités avancées (DAG, transactions anonymes, zero-knowledge proof...)

Capacité de former des jugements : sont capables d’évaluer la qualité du code d’une application décentralisée ou smart contract réalisé avec fonctions avancées, y compris d’analyser le code pour détecter la présence de bugs

Savoir-faire en termes de communication : sont capables de documenter le code d’une application décentralisée, dont des smart contracts avec fonctions avancées ainsi que d’argumenter sur le choix du design de leur application décentralisée

Capacités d’apprentissage en autonomie : savent où trouver les informations sur les nouveaux développements blockchain avancés et comment interagir avec la communauté open source blockchain/DLT 

Les vendredis de 9H à 13h puis 14h à 18h et samedis matins de 9H à 13h de mi-janvier à mi-février.

 

Chaque module fera l’objet d’une évaluation individuelle sur 6 basée sur des résultats à un examen écrit, des travaux pratiques et/ou une présentation.
Le travail de fin d’études sera aussi noté sur 6.
Une note globale sur 6 sera enfin calculée comme moyenne des notes obtenues aux modules et au travail de fin d’études.

Le Certificat de formation continue en Développement d’applications décentralisées avec blockchain et Distributed Ledger Technologies (DLT) est délivré par le Centre Universitaire d'Informatique de l'Université de Genève aux participants ayant satisfait aux conditions de contrôle des connaissances des modules et du travail de fin d'études.

Le module 1 sur les fondamentaux techniques, juridiques et business de la blockchain et de la finance décentralisée est ouvert à tous (managers, juristes, financiers, entrepreneurs, programmeurs...).

Les modules 2, 3 et 4 sont réservés à des personnes qui ont déjà des connaissances en programmation informatique et qui veulent se spécialiser dans le management de projets blockchain et dans la programmation avec blockchain et DLT. 

Dr Jean-Marc Seigneur, maître d'enseignement et de recherche, Université de Genève, directeur du programme
Prof. Jean-Henry Morin, professeur associé, Université de Genève
Prof. Giovanna Di Marzo Serugendo, professeur ordinaire, Université de Genève
Prof. Sviatoslav Voloshynovskiy, professeur ordinaire, Université de Genève
Dr Vincent Pignon, Direction générale du développement économique, de la recherche et de l’innovation, République et Canton de Genève

Prof. Noria Foukia, HEPIA, HES-SO
Michael Herman, Parallespace Corporation
Jörn Erbguth, Consulting on IT + Law, doctorant Université de Genève
Ken Anderson, Hashgraph Hedera Swirlds

Chaque module donne droit à une attestation de suivi ainsi qu’à des crédits ECTS en cas de réussite à l’examen du module.

Seul le succès aux examens des 4 modules permet d’obtenir le certificat CAS avec 12 crédits ECTS

"This course gave me an outstanding view of the blockchain world, how it works and why it ?is changing the word." A. Parolini, HUG (Geneva hospital)

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d’un masculin et d’un féminin.

Web

 
In your contacts, please refer to myScience.ch
and reference edu.myScience.ch/id1196