Développement durable: horizon 2030 (2020)

 
University of Geneva

LocationGeneva, Lake Geneva region, Switzerland
CategoryEnvironment
Event
typeCAS
Deadline22 November 2019

Les inscriptions sont closes

Les décisions d’admission au programme ont été prononcées et le programme est complet pour l’édition 2020. En cas d’intérêt, merci de vous inscrire à  notre mailing-liste  pour être informé de l’ouverture des inscriptions à l’édition 2021.

Programme complet: CHF 5’400.- si dossier d’inscription reçu avant le 30 août 2019 / CHF 5’800.- si dossier d’inscription reçu après le 30 août 2019
Module: CHF 1375.-

 

Toute personne ayant des responsabilités dans les collectivités publiques, les entreprises privées, le secteur associatif, les organisations internationales ou non gouvernementales, les instances fédérales, régionales, cantonales, municipales et/ou transfrontalières ou ayant un intérêt professionnel ou personnel à se former dans le domaine du développement durable.

7 modules (le 7e module étant lié à l’élaboration d’un travail d’intégration)

Agenda 2030 et la Grande transformation en vue d’un développement durable
Penser systémique pour une transition durable
Respecter les limites planétaires
Expérimenter les nouvelles économies
Garantir la justice
Conduire le changement
Travail d’intégration

Prof. Jörg BALSIGER, Faculté des sciences de la société (SdS) et Institut des sciences de l’environnement (ISE), Université de Genève
  • Office fédéral du développement territorial o République et Canton de Genève - Service du développement durable o État de Vaud - Unité développement durable o ONU Environnement / GRID - Genève o Fédération des Entreprises Romandes - Genève o LaRevueDurable & Artisans de la transition

    Le CAS en développement durable:horizon 2030 ouvre de nouvelles perspectives pour la formation des professionnels en s'appuyant sur une alliance unique de compétences transversales. Les participants, à l'issue de la formation, vont mettre en oeuvre des connaissances et compétences de développement durable dans le cadre de leurs activités.

    Le projet du CAS est introduit par un exposé du contexte thématique, des principes pédagogiques, du mode de fonctionnement et des modalités d’évaluation. Par la suite, l’Agenda 2030 est situé dans son environnement historique à travers une rétrospective des développements majeurs, une prospection des instruments créés pour construire le "futur que nous voulons" et une réflexion sur les scénarios de transition.

    Compétences acquises par les participants:
    a) apprécier et comprendre la diversité des interprétations du développement durable, et identifier les étapes clés et les facteurs menant à l’évolution des concepts de développement durable des années 1980 à nos jours;
    b) distinguer les composantes de l’Agenda 2030 à travers une lecture critique des principaux acteurs, du cadre institutionnel et du dispositif de mise en application et de monitoring;
    c) examiner le caractère indivisible des Objectifs de développement durable (ODD) et en effectuer une analyse des interdépendances des dans l’optique de prioriser les champs d’intervention;
    e) connai-tre et comparer divers mode?les, de?bats et enjeux autour de la Grande transformation et ses sce-narios en vue d’un de?veloppement durable;
    d) identifier et évaluer leurs propres compétences transversales en durabilité et examiner dans leur propre pratique le rôle des objectifs de développement durable;
    e) expliciter les objectifs d’apprentissage personnels et concevoir une proposition de projet capstone pouvant appuyer l’atteinte de ces objectifs.

    Les participants apprennent a? effectuer un diagnostic syste-mique dans le domaine du de?veloppement durable. Ils de?veloppent leur compre-hension des syste-mes vivants et des syste-mes humains et sont initie’s a? diffe-rents outils leur permettant de devenir de ve?ritables "facilitateurs de la transition". En s’appuyant sur des initiatives locales, des cas d’entreprises ou des transitions dans les modes de vie, ce module permet aux participants de clarifier leur propre positionnement strate-gique dans leur environnement professionnel, afin de jouer un ro?le actif dans la transition et de susciter l’engagement autour d’eux. Agilite? et coope-ration sont les nouvelles cle’s d’une action efficace au service de la durabilite?.

    Compétences acquises par les participants:
    a) développer leur propre vision du développement durable et utiliser la lecture systémique des situations pour changer leur regard sur les réalités qu’ils rencontrent dans des contextes très variés;
    b) mettre en place une démarche structurée, systémique et participative au sein d’une organisation ou d’un territoire pour mettre en œuvre une durabilité forte;
    c) participer à la construction des désaccords entre différentes parties-prenantes pour en faire des sources d’évolutions positives.

    Les changements environnementaux globaux et les grandes tendances actuelles (de?mographie et urbanisation, rare-faction des ressources, changement climatique, perte de biodiversite?, pollution, changement de couverture du sol) ainsi que des solutions propose?es sont pre?sente’s. Apre’s cet e?tat des lieux a? l’aide de divers outils me?thodologiques, les participants appliquent une approche syste-mique a? une proble-matique et recherchent des solutions.

    Compétences acquises par les participants:
    a) comprendre et évaluer les différents environnementaux actuels et futurs;
    b) créer des liens entre les enjeux environnementaux à différentes échelles et le développement durable;
    c) expliquer ces enjeux à d’autres acteurs et proposer des solutions adaptées.

    Diverses formes économiques sont analysées dans des perspectives de durabilité et en donnant aux participants un ancrage conceptuel dans la socio-économie et la bio- économie. De nouvelles applications économiques, telles que l’économie sociale et solidaire, l’économie verte, ou encore les nouvelles économies, sont présentées afin de permettre aux participants d’avoir un regard critique sur des propositions économiques actuelles.

    Compétences acquises par les participants:
    a) comprendre les fondements conceptuels de formes économiques, notamment la socio-économie et les approches bio-physiques;
    b) analyser les applications économiques en lien avec les principes de durabilité (par exemple, l’économie circulaire, l’économie fonctionnelle, l’économie du partage, l’économie sociale et solidaire);
    c) anticiper, à diverses échelles et dans divers contextes institutionnels, les impacts, en termes de durabilité, des nouvelles expérimentations économiques.

    Les textes fondateurs du développement durable sont repris dans une perspective éthique et philosophique afin de montrer comment le consensus apparent dissimule en réalité des divergences d’interprétation profondes.

    Compétences acquises par les participants:
    a) clarifier leur position et pouvoir l’argumenter philosophiquement;
    b) prendre en compte l’existence d’autres conceptions que la leur et élaborer des décisions concertées dans une perspective pluraliste;
    c) mettre à jour les aspects éthiques à partir de cas discutés en classe, et d’une approche spécifique sur les sujets de recherche choisis par les participants.

    Divers mode-les d’action pour promouvoir la Grande transformation sont compare’s. Des aspects de psychologie motivationnelle dans le cadre d’un processus de changement sur le plan individuel ou collectif sont analyse’s. Les participants sont amene’s a? re?fle?chir sur les ro?les, ta?ches et risques en tant que "pionniers de la transformation" dans diffe-rents contextes et champs d’actions, et a? les transposer a? leurs propres projets capstone.

    Compétences acquises par les participants:
    a) positionner leur projet capstone et leur pratique professionnelle par rapport a? la Grande transformation et y relier les points focaux d’un de?veloppement durable aborde’s dans les modules pre?ce?dents;
    b) analyser les de?roulements psychologiques et motivationnels dans les processus de changement et ainsi dans le processus vers une Grande transformation;
    c) connai-tre diffe?rentes possibilite’s d’action au niveau individuel et collectif;
    d) re?fle?chir a? leur propre ro?le de pionnier de la transformation et le de?velopper.

    Accompagne’s par des experts du domaine (universitaires et professionnels), les participants e?laborent un projet capstone: un travail a? mi-chemin entre une mission de consultant, un stage et un travail de recherche et qui peut e?tre au service d’une organisation (publique, prive?e, associative, non-gouvernementale). Il consiste en un travail d’inte?gration des diffe-rents acquis de formation modulaires qui permet au participant de de?velopper, tout au long du parcours de formation, un inte?re?t de de?part issu de son environnement professionnel ou propose? par les membres du conseil d’experts et du comite? directeur du CAS.

    Compétences acquises par les participants:
    a) assimiler les résultats des activités d’apprentissage suivies tout au long de la formation;
    b) appliquer les connaissances et compétences acquises à la conception d’un projet concret;
    c) présenter un projet de manière succincte et convaincante à différents types d’interlocuteurs;
    d) effectuer une évaluation par les pairs.

    Certificate of Advanced Studies (CAS) in Sustainable Development: Horizon 2030 de l’Universite? de Gene?ve correspond a? 13 cre-dits ECTS, soit 363 heures de formation (enseignement en pre-sence et travail personnel). Il est de?livre? aux participants qui ont contribue? re?gulie?rement aux activite’s de formation, ont re?pondu aux exigences du contro?le des connaissances des modules et se sont acquitte’s de l’ensemble des frais d’inscription.

    Transformer notre monde - L'adoption de l'Agenda 2030 marque l'aboutissement d'un processus de négociation et d'une démarche participative sans précédent. Alliance unique de compétences transversales, ce programme permet de traiter des enjeux actuels et futurs de la durabilité.

    Être titulaire d’un baccalauréat universitaire (Bachelor) ou maîtrise universitaire (Master) d’une haute école reconnue ou d’un titre jugé équivalent

    Prof. Jo?rg Balsiger, De?partement de ge?ographie et environnement, Faculte? des sciences de la socie?te? (SdS) et Institut des sciences de l’environnement (ISE), Universite? de Gene?ve, directeur du CAS

    Prof. Pascal Peduzzi, GRID-Gene?ve; ISE, Universite? de Gene?ve

    Dr Sylvain Perret, ISE, Universite? de Gene?ve

    Carole Zgraggen Linser, membre de la direction d’Ecoservices SA et membre du comité d’APRES-GE

    Re?my Zinder, Service cantonal du de?veloppement durable, Re?publique et canton de Gene?ve

    Max. 20 participants. La direction du programme évalue les dossiers de candidature et avertit les candidats dans le mois suivant la fin du délai d'inscription.

    CHF 5’400.- pour le programme complet, si inscription avant le 30 aou?t 2019

    CHF 5’800.- pour le programme complet, si inscription apre’s le 30 aou?t 2019

    CHF 1’375.- par module suivi se?pare?ment

    Le paiement des frais d’inscription est du? de’s re?ception de la confirmation d’admission. Lors de l’inscription, il est possible, sur demande e?crite et motive?e, de solliciter un e?chelonnement du paiement.

    Dans le cas d’une inscription par module/s, les frais d’inscription sont dus de’s la confirmation de l’admission.

    Modules 1 et 2 >>> Mercredi, jeudi et vendredi: 8h00 - 12h30 / 14h00 - 18h30 /// Module 3 >>> Mercredi, jeudi: 8h00 - 12h30 / 14h00-18h30

    Vendredi: 8h00 - 12h30 /// Modules 4 et 5 >>> Jeudi, vendredi: 8h00 - 12h30 / 14h00 - 18h30 /// Module 6 >>> Vendredi, samedi: 8h00 - 12h30 / 14h00 - 18h30 /// Module 7 >>> Vendredi: 8h00 - 12h30 / 14h00 - 18h30

    Mailing list: pour être informé de l’ouverture des inscriptions des prochains cours, inscrivez-vous à notre mailing-liste

    Professeurs des universités, enseignants, chercheurs, experts de terrain de haut niveau au bénéfice d’une vaste expérience théorique et pratique.

     

    Responsables des modules
    Chaque module du certificat est animé par un expert de la thématique abordée, et, le cas échéant, d’intervenants externes.

    Professeur Jörg Balsiger  - LinkedIn  - Page Web Jo?rg Balsiger est engage? dans le domaine du de?veloppement durable depuis plus de 25 ans. Il est le directeur du CAS en de?veloppement durable: horizon 2030. Titulaire d’un doctorat en Science, politique et gestion de l’environnement de l’Universite? de Californie a? Berkeley (2007), Jo?rg Balsiger est un expert reconnu et assume diverses fonctions et/ou mandats dans de nombreuses organisations gouvernementales ou non-gouvernementales, et ce tout autant au niveau national qu’international. Il est notamment le copre-sident de la Mountain Research Initiative, le plus important re?seau scientifique mondial dans le domaine. Professeur associe? a? la Faculte? des sciences de la socie?te? et a? l’Institut des sciences de l’environnement de l’Universite? de Gene?ve, ses activite’s portent sur les politiques re?gionales de l’environnement et du de?veloppement durable, notamment dans des re?gions de montagne; sur l’articulation entre science et politique; et sur la promotion de l’interdisciplinarite? et de la transdisciplinarite?. Jo?rg Balsiger est en outre membre du Conseil de?veloppement durable du Rectorat et pre-side le Fonds de l’Universite? qui finance des projets d’e?tudiants engage’s au de?veloppement durable.

    Olivier Perrin  - LinkedIn Inge-nieur de formation, titulaire d’un Master en sciences politiques de l’Universite? Lyon 2, Olivier Perrin a travaille? pendant 9 ans au ministe?re franc-ais de l’E?quipement puis pendant 10 ans au ministe?re franc-ais de la Transition e?cologique et solidaire. Il a encadre? des e?quipes ope?rationnelles et conduit des projets de transformation interne. Tour a? tour responsable de formation pour les cadres dirigeants, formateur, confe-rencier puis coach et facilitateur, il enseigne le de?veloppement durable, la communication, le management et l’approche syste-mique et se passionne pour les modes de vie durables, l’innovation frugale, les initiatives citoyennes et l’intelligence collective. Diplo?me? en 2015 de l’Universite? Paris 8 en pratique du coaching, il est e?galement forme? a? l’approche narrative et animateur de groupes de co-de?veloppement professionnels.

    Professeur Pascal Peduzzi  - LinkedIn  - Page Web Directeur du GRID-Gene?ve a? l’ONU Environnement et professeur a? l’Universite? de Gene?ve, Pascal Peduzzi posse?de un doctorat et un Master en sciences de l’environnement ainsi qu’un Master en ge?ographie. Il dirige une e?quipe de scientifiques qui transforme des donne?es ge?ospatiales en information sur diffe-rentes proble?matiques environnementales pour soutenir la prise de de?cision et la transition vers un de?veloppement durable. Genevois d’origine, il a e?tudie? a? l’Universite? de Gene?ve, en Australie (James Cook University) et a? l’Universite? de Lausanne. Il e?tait le coordinateur scientifique de l’analyse globale sur le risque au Bureau des Nations unies pour la re?duction des risques de catastrophe (UNISDR) et l’un des auteurs principaux du rapport spe-cial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’e?volution du climat (GIEC) sur les e?ve?nements extre?mes. Ses principaux domaines d’inte?re?t sont le changement environnemental global, les Planetary Boundaries, la mode-lisation des risques de de?sastres, et le ro?le des e?cosyste?mes pour l’adaptation au changement climatique, ainsi que l’identification des menaces environnementales e?mergentes.

    Professeure Marlyne Sahakian  - LinkedIn  - Page Web Professeure en sociologie à l’Université de Genève, Faculté des sciences de la société, Marlyne Sahakian mène des projets de recherche et enseigne sur la thématique de la consommation dans une perspective de durabilité. Elle coordonne des projets sur les questions alimentaires, énergétiques, et sur les innovations économiques. Ses recherches sont axées sur le lien entre gestion des ressources, pratiques sociales, et équité, avec comme intérêt principal les consommateurs/citoyens. Elle a publié sur la thématique de la consommation durable liée au milieu urbain, à l’efficacité énergétique, aux déchets alimentaires et à l’économie sociale et solidaire. Elle est aussi membre fondatrice de SCORAI, un réseau de recherche et actions en consommation durable.

    Professeur François Dermange - Page Web Diplômé de l’École HEC (Paris), François Dermange a d’abord été consultant dans la société Arthur Andersen. Il a ensuite entrepris des études de théologie à Paris, puis Genève, où il a fait sa thèse sur Adam Smith. Il est depuis 1998 professeur ordinaire d’éthique à la Faculté de théologie de Genève dont il a été doyen pendant 4 ans (2005-2009). Il travaille sur l’éthique de l’économie et du développement durable.

    Dre Hélène Sironi  - LinkedIn  - Page Web L’environnement, la formation et le développement durable ont toujours été des thèmes de prédilection pour Hélène Sironi, qui est géographe et ethnologue de formation. Ses domaines d’intérêt l’ont amenée à s’engager professionnellement auprès d’organisations environnementales, de développement et promotion de la paix, ainsi que dans la recherche et l’enseignement. Dans les années 90, elle était co-directrice des Ateliers de développement pour la Suisse, s’est ensuite engagée pendant 10 ans pour des processus d’empowerment en Europe du Sud-Est, et était pendant 15 ans responsable du secteur formation professionnelle et co-directrice du Centre de formation du WWF Suisse. Des formations en gestion de changement, de conflits et en leadership ainsi qu’en formation d’adultes complètent son profil professionnel. En 2015, elle a fondé sa propre entreprise.

    Lukas Weiss  - LinkedIn  -  Page Web Formateur d’adultes et acteur culturel, Lukas Weiss focalise son travail sur la mise en pratique d’une e?ducation performante en vue d’un de?veloppement durable. Lukas Weiss e?tait l’initiant du Forum pour l’avenir biennois, co-fondateur du Manifeste de Bienne et directeur du projet Ateliers de de?veloppement pour la Suisse initie? par SWISSAID. Il a dirige? le concours de projets Innovators pour la promotion de l’e?conomie du canton de Soleure. En tant qu’acteur culturel, il cre?e depuis 2004 des productions sce?niques. Des formations en gestion d’entreprise et en formation d’adultes comple-tent le profil du pe?dagogue diplo?me? et titulaire d’un Master en e?tudes de la transformation sociale de l’Universite? de Flensburg. Outre des mandats d’intervenant et formateur, il s’engage activement dans la politique et s’investit pour le projet TransitionBielBienne qui a pour but d’accompagner activement la transformation sociale vers un mode de vie durable dans la re?gion de Bienne.

     

    J’ai été convaincu de suivre le CAS parce qu’il dispense un enseignement complet et pluridisciplinaire nécessaire pour appréhender les enjeux du développement durable. Les intervenants sont tous d’un excellent niveau, et demeurent très accessibles et ouverts.

    Le travail personnel demandé représente un effort significatif qu’il ne faut pas sous-estimer ; mais il est tout à fait conciliable avec une vie professionnelle et privée même bien remplie.

    Suivre le CAS m’a été bénéfique à tout point de vue: rencontres enrichisssantes d’étudiants et d’enseignants; stimulation intellectuelle permanente; acquisition d’une assise académique indispensable pour mener à bien les projets professionnels relatifs au DD dont j’ai maintenant la charge.

    Et, last but not least, la logistique de la formation nous a permis de nous restaurer agréablement, de nous orienter efficacement, et de nous organiser facilement.

    Bref... un CAS que je recommande!

    (Pierre DE LA BOURDONNAYE, participant à l’édition 2017)

    Nouvellement en charge du développement durable au sein de mon entreprise, j’ai vite compris la nécessité de me spécialiser dans le domaine.

    Le CAS m’a permis de comprendre les réels enjeux du développement durable et de « partir sur de bonnes bases ». Le fait de devoir réaliser son projet en parallèle nous permet de mettre en application les théories enseignées ce qui représente un plus.

    Avec un module par mois, le rythme est soutenu, mais cela permet de conduire son projet efficacement et surtout de devenir opérationnel rapidement.

    Les échanges avec les intervenants mais aussi avec les autres participants ainsi que les nombreux ateliers permettent de confronter les idées et les expériences et cela m’a été très profitable.

    Une très belle expérience !

    (Emmanuel ANDRE, participant à l’édition 2018)

    Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d’un masculin et d’un féminin.

Web

 
In your contacts, please refer to myScience.ch
and reference edu.myScience.ch/id1315