Pharmacie clinique: prestations dans les soins de base (2021)

 
University of Geneva

LocationGeneva, Lake Geneva region, Switzerland
CategoryHealth
Pharmacology
typeCAS
Deadline28 February 2021

Ce CAS prépare les pharmacien-nes d'officine à l'évolution de la profession en acquérant les connaissances et compétences permettant de prendre part activement dans l’optimisation de la thérapie médicamenteuse pour (et avec) un-e patient-e ou groupe de patient-es, dans un modèle de soins coordonnés.

Dr Jérôme BERGER (coordinateur) et Gwenaëlle BOTTON (secrétaire)
Tél (secrétariat): +41 (0) 79 556 91 04


CHF 5’300.- pour le programme complet
CHF 950.- par module de 3 jours 
CHF 650.- par module de 2 jours
Priorité est donnée aux candidat-es inscrit-es au CAS.
Les frais de repas ne sont pas compris dans la finance d’inscription.

Jeune diplômé-e voulant compléter ses connaissances et se spécialiser en pratique officinale avancée Pharmacien-e expérimenté-e souhaitant implémenter des prestations pharmaceutiques dans les soins de base Pharmacien-e souhaitant obtenir un titre FPH de pharmacien-ne spécialiste en pharmacie d'officine

Intégrer à sa pratique certaines compétences fondamentales, outils et moyens d’éducation thérapeutique (en particulier l’accompagnement de l’adhésion thérapeutique et l’autogestion des traitements)

Être en mesure d’analyser, optimiser, personnaliser et individualiser de manière structurée et critique la thérapie médicamenteuse d’un ou d’une patient-e

Pouvoir développer, implémenter, documenter, évaluer et améliorer des prestations pharmaceutiques innovantes dans un modèle de soins de base coordonnés

Dr Jérôme BERGER, Prof. Chantal CSAJKA, Dr Philippe LAURENT, Prof. Marie P. SCHNEIDER et Dre Alice PANCHAUD, Faculté des sciences, Université de Genève et Université de Lausanne

Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) de Lausanne, Institut des Sciences Pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO)

Ce CAS est reconnu comme formation post-graduée FPH et participe à l’obtention d’un titre FPH de spécialiste en pharmacie d’officine. Les cours sont reconnus à titre de formation continue et de formation post graduée FPH : 1700 points pour l’ensemble du CAS ou jusqu’à 200 points pour les modules de deux jours et 300 points pour les modules de trois jours (en incluant les travaux pratiques) Moyenne des appréciations FPH 2020 : 3.6/4

Les candidat-es sont admis-es sur dossier par le Comité directeur du programme. Le dossier de candidature doit comporter: un CV (maximum deux pages et incluant une adresse de messagerie électronique); les copies des diplômes et attestations; une photo passeport

Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté) de Lausanne Institut des Sciences Pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO) Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)

Professeur-es et collaborateurs/trices des universités, chercheurs/euses, expert-es du terrain (pharmacien-ne, médecin, psychologue, bioéthicien-ne, ingénieur-e, économiste de la santé):

Dr Jérôme Berger (PD-MERc, chargé d’enseignement, Section des sciences pharmaceutiques, Faculté des sciences, Université de Genève - Université de Lausanne; Pharmacien chef-adjoint, responsable du Secteur assistance pharmaceutique et formation, Centre de pharmacie comunautaire, Centre universitaire de médecine générale et santé publique (Unisanté), Lausanne, co-directeur du programme)

Approche professionnelle et dans l’ère du temps du métier de pharmacien.
Cette formation est un plus, on y apprend des éléments que l’on ne voit pas forcément pendant les études ou au travail.

La formation est stimulante, elle nous pousse à réfléchir et à nous impliquer dans notre pratique.
Différents intervenants permettent d’avoir différents points de vue

Formation qui permet de toucher différents domaines FPH, notamment la communication. A mon avis, les modules 1, 2 et 6 sont les points forts du programme.

Qualité des formateurs.
Approche organique et olistique.
Pertinence du contenu.

Le métier de pharmacien semble évoluer vers plus de prestations.
Le CAS propose une grande quantité d’outils pouvant être utilisés lors de l’implantation de nouvelles prestations.

Les termes utilisés pour désigner des personnes sont pris au sens générique; ils ont à la fois la valeur d’un masculin et d’un féminin.

In your contacts, please refer to myScience.ch
and reference edu.myScience.ch/id1489