Actualités 2019

« RETOUR

Sciences de la vie



Résultats 1 - 20 de 124.


Sciences de la vie - Informatique - 20.12.2019
SHAPEIT4 : un algorithme pour la génomique à grande échelle
SHAPEIT4 : un algorithme pour la génomique à grande échelle
Des chercheurs de l'UNIL, de l'UNIGE et du SIB mettent à la disposition de tous un outil informatique extrêmement puissant pour faciliter l'interprétation des Big Data du génome. Les haplotypes constituent un ensemble de variations génétiques qui, situés côte à côte sur un même chromosome, sont transmis en un seul groupe à la génération suivante.

Sciences de la vie - 19.12.2019
Un outil pour observer et quantifier des phénomènes intracellulaires
Un microscope combinant deux technologies d'imagerie a permis à des chercheurs de l'EPFL et de la spin-off Nanolive d'observer et quantifier de nouveaux phénomènes intracellulaires. Cette étude, qui fait aujourd'hui l'objet d'un article dans PLOS Biology, dévoile également une palette d'outils informatiques qui pourront être utilisés à l'avenir par d'autres laboratoires de recherche.

Environnement - Sciences de la vie - 17.12.2019
Les espèces rares s'organisent en ghettos pour survivre
Les espèces rares s’organisent en ghettos pour survivre
Des chercheurs de l'UNIGE et d'Uméå démontrent que pour résister aux espèces plus fortes, les espèces animales et végétales rares se regroupent en ghettos pour s'entraider, maintenant la biodiversité. Comment survivre lorsque son espèce compte peu de représentants? Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par les universités d'Umeå (Suède) et de Genève (UNIGE), démontrent que les communautés animales et végétales s'organisent en quartiers ethniques, où les espèces en faible abondance se regroupent pour renforcer leur persistance contre les espèces plus compétitives.

Sciences de la vie - Santé - 16.12.2019
Les maladies dégénératives tapent sur le système
Les maladies dégénératives tapent sur le système
Les perturbations prolongées du rythme quotidien sont néfastes pour la santé. Des chercheurs de l'Université de Fribourg ont découvert une protéine qui en est probablement la cause. Cette protéine est impliquée à la fois dans les maladies neurodégénératives et dans le fonctionnement de l'horloge interne.

Santé - Sciences de la vie - 16.12.2019
Les maladies dégénératives tapent sur le système de chercheurs fribourgeois
Les maladies dégénératives tapent sur le système de chercheurs fribourgeois
Les perturbations prolongées du rythme quotidien sont néfastes pour la santé. Des chercheurs de l'Université de Fribourg ont découvert une protéine qui en est probablement la cause. Cette protéine est impliquée à la fois dans les maladies neurodégénératives et dans le fonctionnement de l'horloge interne.

Sciences de la vie - Chimie - 11.12.2019
Prédire le comportement des protéines en regardant leur apparence
Prédire le comportement des protéines en regardant leur apparence
Des chercheurs EPFL ont mis au point une méthode qui permet de prédire exactement les interactions d'une protéine avec d'autres protéines ou biomolécules, ainsi que son activité biochimique, simplement en observant sa surface. Leur méthode open source ouvre de nouvelles perspectives pour la création de protéines artificielles.  La façon dont les protéines interagissent avec leur environnement est à la base de tout processus lié au vivant, et au coeur de tout système biologique.

Sciences de la vie - Santé - 10.12.2019
Augmenter la consommation en permutant les génomes mitochondriaux
Augmenter la consommation en permutant les génomes mitochondriaux
Pour découvrir le lien entre la variation génétique et la diversité phénotypique, les généticiens utilisent une série de génomes de drosophiles entièrement séquencés. Toutefois, on sait peu de choses des variations qui ont lieu dans le génome mitochondrial, dont les mutations sont liées à un certain nombre de maladies.

Sciences de la vie - Environnement - 05.12.2019
Les hybrides favorisent la diversité des poissons dans les lacs d'Afrique orientale
Les hybrides favorisent la diversité des poissons dans les lacs d’Afrique orientale
Dans le monde animal, lorsque deux individus d'espèces différentes s'accouplent, leur progéniture est appelée un « hybride ». Par le mélange des génomes, il arrive dans certains cas que se forment des phénotypes qui s'adaptent mieux aux nouvelles conditions environnementales que les deux espèces parentales.

Sciences de la vie - Santé - 04.12.2019
Des outils big data pour faire progresser la médecine de précision
Des outils big data pour faire progresser la médecine de précision
Des chercheurs de l'EPFL ont mis au point des outils big data pour identifier de nouvelles fonctions géniques. Leur travail révèle des millions de liens entre les gènes et leurs fonctions, ce qui peut faciliter le développement de la médecine de précision. Les gènes sont les unités fonctionnelles de l'hérédité, et comprendre leur fonction constitue le principal objet de la recherche biomédicale, qui sert de base à la médecine de précision.

Sciences de la vie - Pharmacologie - 02.12.2019
Concevoir et redéfinir des récepteurs cellulaires
Concevoir et redéfinir des récepteurs cellulaires
Des scientifiques de l'EPFL ont élaboré une méthode informatique pour modéliser et concevoir des liaisons allostériques sur des protéines qui permettent de fabriquer de manière précise et rationnelle des récepteurs cellulaires, et même de les redéfinir. Cette méthode peut jouer un rôle important pour le développement de médicaments.

Sciences de la vie - Santé - 25.11.2019
Quand les rêves nous préparent à affronter nos peurs
Quand les rêves nous préparent à affronter nos peurs
Des chercheurs de l'UNIGE et des HUG montrent comment la peur que l'on ressent dans un rêve nous prépare à affronter des situations angoissantes une fois éveillé. Les mauvais rêves ont-ils une véritable utilité? Pour répondre à cette question, des chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), en collaboration avec l'Université du Wisconsin (USA), ont analysé les rêves de plusieurs personnes et ont identifié quelles zones cérébrales s'activaient lorsqu'elles ressentaient de la peur en rêve.

Sciences de la vie - Sciences sociales - 20.11.2019
Poissons nettoyeurs: la taille du groupe développe leur cerveau
Chez les poissons nettoyeurs, la partie du cerveau associée à la sociabilité augmente de volume lorsque la taille de la population croît. Une étude menée au Laboratoire d'éco-éthologie de l'Université de Neuchâtel révèle pour la première fois l'existence de ce lien entre taille du cerveau et sociabilité, appelé 'hypothèse du cerveau social', au sein d'une même espèce.

Sciences de la vie - Santé - 20.11.2019
Des chercheurs fribourgeois ont identifié les neurones à l’origine des mouvements rapides des yeux (REM)
Mais pourquoi bouge-t-on rapidement les yeux durant le sommeil paradoxal, cette phase du sommeil où se déroule la majorité des rêves? Le mystère n'est pas encore percé, mais on s'en approche: l'équipe du Docteur Franck Girard et du Professeur Marco Celio de l'Université de Fribourg, en collaboration avec l'Université de Berne, a identifié les cellules nerveuses qui pourraient être à l'origine de ce curieux phénomène.

Sciences de la vie - Santé - 15.11.2019
Percée dans la recherche sur le paludisme
Percée dans la recherche sur le paludisme
Un consortium international, dont l'Université de Genève, a pour la première fois étudié de manière systématique le génome du parasite Plasmodium, responsable du paludisme, ouvrant la voie au développement de nouveaux traitements. Malgré les avancées scientifiques et médicales, plus de 400'000 personnes dans le monde meurent encore chaque année du paludisme, une maladie? transmise par la piqûre de moustiques infectés par le parasite Plasmodium .

Sciences de la vie - Santé - 14.11.2019
Percée dans la recherche sur le paludisme
Percée dans la recherche sur le paludisme
Un consortium scientifique international, dirigé par le biologiste cellulaire Volker Heussler de l'Université de Berne et par Oliver Billker de l'Université d'Umea en Suède, a pour la première fois étudié de manière systématique le génome du parasite Plasmodium, 'l‘agent pathogène causant la maladie du paludisme', tout au long de son cycle de vie lors d'une étude à grande échelle.

Sciences de la vie - Santé - 13.11.2019
Des amibes pour remplacer les souris de laboratoire
Des amibes pour remplacer les souris de laboratoire
L'Université de Genève décerne son prix 3R à une recherche qui permet de réduire le nombre d'animaux en expérimentation grâce à un meilleur filtrage des composés à tester. Réduire au maximum le nombre de composés anti-infectieux à tester sur un modèle animal en les triant au préalable sur des amibes infectées pour ne retenir que les plus efficaces.

Sciences de la vie - Santé - 11.11.2019
«Sans bactéries ni champignons, la Terre ressemblerait à Mars»
«Sans bactéries ni champignons, la Terre ressemblerait à Mars»
Les sols filtrent l'eau potable et font croître les denrées alimentaires. Cependant, ils ne peuvent remplir leurs fonctions que parce qu'ils contiennent des milliers d'espèces de champignons et de bactéries qui travaillent en harmonie, comme les rouages d'une horloge. C'est ce qu'ont démontré des scientifiques d'Agroscope et de l'Université de Zurich.

Sciences de la vie - Santé - 31.10.2019
Une méthode pour mieux analyser les bactéries de notre intestin
Les micro-organismes présents dans notre intestin pourraient avoir un lien avec certaines maladies telles qu'Alzheimer ou le diabète. Des chercheurs du consortium AD-gut ont mis au point une méthode combinant cartographie optique à partir d'ADN et statistiques, qui permet d'identifier et distinguer rapidement et avec précision les différentes espèces du microbiote.

Sciences de la vie - Physique - 29.10.2019
Une toxine dangereuse transformée en biocapteur
Une toxine dangereuse transformée en biocapteur
Certaines bactéries sécrètent une toxine, l'aérolysine, qui forme des pores sur d'autres cellules. Des scientifiques de l'EPFL ont étudié cette toxine porogène et l'ont modifiée génétiquement pour l'utiliser comme capteur haute-résolution pour des molécules biologiques telles que l'ADN et des protéines.

Sciences de la vie - Santé - 24.10.2019
Les bactéries doivent être
Les bactéries doivent être "stressées" pour se diviser
La division cellulaire des bactéries est régie à la fois par l'activité enzymatique et par des forces mécaniques, qui travaillent ensemble pour en contrôler le moment et l'endroit. C'est ce que montre une nouvelle étude de l'EPFL. Lors d'une étude réalisée récemment, des scientifiques de l'EPFL ont découvert que les bactéries utilisaient des forces mécaniques pour se diviser, en plus de facteurs biologiques.