Actualités 2019

« RETOUR

Sciences de la vie



Résultats 121 - 124 de 124.


Sciences de la vie - Agronomie / Science alimentaire - 16.01.2019
Des néonicotinoïdes dans les plumes des moineaux
Des néonicotinoïdes dans les plumes des moineaux
L'analyse de plumes de moineaux a révélé la présence d'au moins un type de néonicotinoïde dans tous les échantillons recueillis. C'est le principal résultat d'une étude de l'Université de Neuchâtel portant sur la présence de cette famille de pesticides aux abords de fermes du plateau suisse. Elle montre notamment que le thiaclopride qui reste autorisé sur les cultures en plein champ en Suisse, ou la clothianidine dont l'usage est désormais restreint aux semences de betterave sont largement disséminés dans l'environnement.

Sciences de la vie - Santé - 11.01.2019
Accélérer le diagnostic génétique de la maladie de Huntington
Accélérer le diagnostic génétique de la maladie de Huntington
La maladie de Huntington est une maladie cérébrale qui se traduit par des mouvements saccadés du corps et une diminution des facultés mentales. L'allongement de certains segments d'ADN, provoque la maladie de Huntington ainsi que d'autres pathologies cérébrales. Des chercheurs ont mis au point une méthode permettant de déterminer rapidement et facilement la longueur des gènes mutants.

Sciences de la vie - Santé - 10.01.2019
Accélérer le diagnostic génétique de la maladie de Huntington
Accélérer le diagnostic génétique de la maladie de Huntington
L'allongement de certains segments d'ADN provoque la maladie de Huntington ainsi que d'autres pathologies cérébrales. Des chercheur soutenu mis au point une méthode permettant de déterminer rapidement et facilement la longueur des gènes mutants. La maladie de Huntington est une maladie cérébrale qui se traduit par des mouvements saccadés du corps et une diminution des facultés mentales.

Sciences de la vie - 02.01.2019
Le cerveau apprend en se parlant à lui-même
Le cerveau apprend en se parlant à lui-même
Des chercheurs de l'UNIGE dévoilent le rôle joué par les systèmes de rétroaction synaptiques dans les processus d'apprentissage du cortex cérébral. Une découverte précieuse pour le développement de l'intelligence artificielle. Comme chez d'autres animaux, l'énorme capacité d'apprentissage de l'être humain lui permet d'appréhender de nouvelles informations sensorielles et de maîtriser ainsi de nouvelles compétences ou de s'adapter à un environnement en constante évolution.