Une révolution dans la production de briques

- EN- DE- FR - IT
Une révolution dans la production de briques

Les façades modernes en briques sont généralement constituées de briques homogènes. Les entreprises Keller et les chercheurs de la HSLU ont développé un procédé de production de briques qui ouvre aux architectes des possibilités de conception entièrement nouvelles. Ce projet de recherche commun Innosuisse est né d’un travail primé dans le cadre du Master Design à la HSLU.

Les architectes et les maîtres d’ouvrage sont pris dans un étau : d’une part, leurs constructions doivent être aussi économiques et standardisées que possible. D’autre part, leur travail doit avoir une touche personnelle. Non seulement la forme du bâtiment doit être unique, mais aussi les matériaux et l’aspect. C’est d’autant plus vrai pour les façades en briques, où le matériau de construction est particulièrement mis en avant. Un projet de recherche commun des entreprises Keller et de la Haute école de Lucerne donne désormais au secteur de la construction les instruments nécessaires pour conférer cette touche supplémentaire aux façades en briques - et assurer ainsi plus de diversité dans le paysage de la construction.

Le projet était centré sur le développement d’outils modulaires pour la conception de la surface des briques. Jusqu’à présent, il n’était pas possible de modifier en plus la surface des briques fabriquées en série à l’échelle industrielle. "La production de briques est axée sur la fabrication de grandes quantités de briques uniformes", explique Susanne Mühlhaus, responsable du secteur Ingénierie chez Keller Unternehmungen. "Pour modifier la conception de chaque brique, il faut une toute nouvelle approche".

Remettre en question l’esthétique de la perfection

Grâce au nouveau système développé, les architectes et les maîtres d’ouvrage peuvent pour la première fois concevoir la surface des briques avant la production. Les designs sont ensuite réalisés pendant la fabrication. Grâce à ce nouveau procédé, la surface visible de la brique peut être modifiée individuellement tout en étant produite en série, explique Cornelia Gassler, chercheuse en matériaux et collaboratrice du projet à la Haute école de Lucerne.

Ce qui plaît le plus à Cornelia Gassler dans le nouveau système d’outillage développé, c’est son aspect "low tech" : "La fabrication de briques est une technique millénaire. Notre approche, avec ses embouts techniquement simples, le reflète, tout en étant contrôlable avec une grande précision grâce à la commande numérique moderne".

Au cours du projet, l’équipe de Gassler a remis en question les normes esthétiques courantes de la production industrielle, qui visent l’homogénéité. Les briques historiques présentent des irrégularités de texture et de couleur. Selon la chercheuse, cela confère du caractère à un bâtiment et le rend unique. "Notre objectif était de faire revivre et de compléter ces variations qui ont largement disparu dans la fabrication moderne des briques. L’imperfection naturelle de la brique peut désormais être utilisée de manière ciblée pour la conception, conjointement avec notre approche".

Maturité du marché atteinte

Le projet de recherche commun de la Haute école de Lucerne et de Keller Unternehmungen s’est achevé en 2022. Selon Susanne Mühlhaus, les designs qui en sont issus sont disponibles dès à présent chez Keller Systeme AG sous le label "kelesto Signa".

Du travail de master au projet Innosuisse

Le point de départ du projet de recherche commun de Keller Unternehmungen et de la HSLU a été le travail de fin d’études de Cornelia Gassler dans le cadre du Master Design. Elle y a exploré de nouveaux procédés de production pour des éléments de façade en céramique. Le travail de Gassler a été récompensé en 2018 par le prix d’encouragement Master of Arts in Design. En 2019, le projet de recherche Innosuisse ’ExxE’ s’est développé à partir de ce travail en coopération avec des entreprises Keller. L’agence fédérale pour l’innovation a soutenu le projet à hauteur d’environ 230 000 francs. Du côté de la HSLU, une équipe de recherche interdisciplinaire composée de designers de produits, de constructeurs de machines et d’architectes y a participé.

"Échantillons de roche" à télécharger

Le procédé développé par la HSLU et Keller Unternehmungen permet de créer des briques très variées. Quelques exemples d’échantillons se trouvent ci-dessous. Les images : Keller Unternehmungen (téléchargement : agrandir les images, clic droit, enregistrer sous)