1245 étudiantes et étudiants obtiennent leur diplôme de Master

      -      English  -  Deutsch  -  Français   -  Italiano
2022 EPFL2022 EPFL

Lors de la Magistrale, cérémonie annuelle de remise des diplômes, 1245 personnes ont obtenu leur Master. L’EPFL félicite ses diplômées et diplômés, et offre quelques perspectives - de même que de l’espoir - pour notre monde en crise.

La Magistrale, cérémonie de remise des diplômes EPFL, s’est déroulée samedi 1er octobre au SwissTech Convention Center pour la neuvième fois. On y a rendu les honneurs à 1245 étudiantes et étudiants de Master accompagnés par les membres de leur famille.

Avec de la danse contemporaine présentée par Merritt Moore , physicienne quantique et danseuse professionnelle, avec l’animation d’Anja Wyden Guelpa, directrice de civicLab, et de Nicholas Henchoz, directeur de EPFL+ECAL Lab, ainsi que des interludes musicaux à la guitare avec Maxance Dell’Orefice et Eric Willimann, l’événement a permis de célébrer les accomplissements des jeunes diplômés et leur rôle au service d’une société en constante évolution.

Le président de l’EPFL Martin Vetterli a convié l’audience à la réflexion sur la technologie et l’innovation, ainsi que les rôles potentiels des diplômés dans la société et le monde en général. «Votre diplôme est le passport pour le monde, celui que vous façonnerez par votre engagement dans la science, l’industrie, les startups, l’administration ou encore les organisations non-gouvernementales, en un mot: dans la société. Cette société qui vous a permis de vous former, et que je l’espère, vous servirez à la mesure de vos talents.» Il a également évoqué le problème de la crise climatique. «Comme scientifiques et ingénieurs, l’EPFL vous a donné la formation et les outils pour penser au-delà des dogmes. Le monde a besoin de vous, répondez présents pour relever les défis du futur, et celui du changement climatique est le plus pressant.» Enfin, il a rappelé les diplômés que «si vous pouvez être fiers, vous devez aussi rester humble. Vous n’êtes pas les maîtres du monde, mais les serviteurs de la société.»

Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale et ancienne présidente de la Confédération, a partagé de précieuses perspectives sur les défis et solutions d’ingénieries à même de préparer le futur. «La situation actuelle nous rappelle à quel point la production d’énergie renouvelable dans notre pays est vitale. Et à quel point il est sage de consommer avec modération.» Elle a également souligné l’importance de la mission de l’EPFL, qui forme la prochaine génération d’ingénieurs et d’intellectuels. «Je sais que ce haut lieu du savoir est un puissant stimulant. De vos cerveaux, de vos expériences pratiques et de votre intelligence collective naissent les réponses aux questions qui taraudent notre monde», a-t-elle déclaré, avant de conclure: «Je pense que si vous cherchez un sens à votre travail, vous aurez beaucoup de chances de le trouver dans ces métiers que, grâce à votre formation, vous allez exercer.»

La Magistrale a également permis de remettre le 170e doctorat honoris causa de l’Ecole à Patrick Chappatte, dessinateur de presse, qui apporte un regard critique, affuté et intelligent sur notre monde et défend la liberté d’expresion.

Martin Vetterli a également rendu les honneurs à Maryna Viazovska , professeure en mathématique à l’EPFL et lauréate 2022 de la prestigieuse médaille Fields. «Ce qui est considéré comme le Prix Nobel des Mathématiques a couronné une recherche qui peut sembler ésotérique : l’empilement optimal des sphères en dimension 8 et 24. Mais grâce à ce prix majeur, l’excellence de l’EPFL dans les sciences fondamentales est reconnue internationalement, et je puis dire que notre jeune école joue maintenant en première ligue!»

Le Outstanding Commitment Award récompense la contribution exceptionnelle d’un employé pour la communauté de l’EPFL. Il est décerné cette année pour la première fois à Eric Du Pasquier, directeur de la Sécurité et Exploitation. Le prix lui a été remis par Martin Vetterli au nom du comité de sélection, pour son engagement en faveur de la sécurité pendant la pandémie.

Enfin, les Alumni Awards ont été remis à Nathalie Brandenberg et Sylke Hoehnel, co-fondatrices et directrices générales de SUN bioscience, ainsi qu’à Christoph Aeschlimann, CEO de Swisscom et à Raquel Urtasun, professeure à l’Université de Toronto et spécialiste du développement de voitures autonomes.

Prix de la meilleure moyenne au Master:
Linus Erik Rösler, mathématiques, 5,94
Prix de la 2e meilleure moyenne exæquo au Master:
Guillaume Beaulieu, microtechnique, 5,93
Prix de la 2e meilleure moyenne exæquo au Master:
Matteo Delladio, physique, 5,93
Prix 1ère meilleure moyenne au Bachelor:
Florent Jean Draye, mathématiques, 5,88
Prix 2ème meilleure moyenne au Bachelor:
Bruno Jean Dular, mathématiques, 5,87
Prix 3ème meilleure moyenne exæquo au Bachelor:
Gaëtan Emmanuel Mancini, mathématiques, 5,85
Prix 3ème meilleure moyenne exæquo au Bachelor:
Alexandre Michael Hayderi, informatique, 5,85
Prix Propédeutique:
Mathis Duguin, mathématiques, 5,97

Prix de la jeunesse:
Anne Aurélie Marie Fayolle, née le 14.09.2001
Prix du mérite:
Julien Erard
Prix des sports:
Gaëlle Audrey Wavre

Le Prix Credit Suisse for Best Teaching a été décerné à Jean-Philippe Ansermet.

Les meilleurs enseignants et enseignantes ont également été récompensés par l’AGEPoly, l’association générale des étudiantes et étudiants:
Sciences de base et Polysphère d’or:
Nicolas Grandjean
Sciences de la vie:
Johannes Gräff
Science et technique de l’ingénieur:
Pedro Reis
Informatique et communication:
Katerina Argyraki
Faculté de l’environnement naturel, architectural et construit:
Fernando Porté-Agel