Advanced Grant du FNS pour la modélisation écologique

- EN- DE- FR - IT
Niklaus Zimmermann (photo: ETH)
Niklaus Zimmermann (photo: ETH)
Niklaus Zimmermann, écologue au WSL, a obtenu une SNSF Advanced Grant de 2,8 millions de francs pour étudier les biomes et modéliser à l’échelle globale les défis que leur posent le changement climatique.

Niklaus Zimmermann est expert en modélisation pour prédire les évolutions des communautés végétales liées au changement climatique. Il se fixe aujourd’hui un nouvel objectif ambitieux: redéfinir et cartographier les zones de végétation du monde entier, également appelées biomes, et modéliser les perturbations qu’elles subiront en raison du changement climatique. À cet effet, le Fonds national suisse (FNS) vient de lui accorder une SNFS Advanced Grant de 2,8 millions de francs pour les cinq prochaines années.

Le terme «biome» désigne les principales zones de végétation, par exemple la forêt tropicale humide, la forêt boréale de conifères ou la végétation méditerranéenne de feuillus. Ce terme fait l’objet d’un grand nombre de définitions et de cartographies différentes, que Niklaus Zimmermann entend uniformiser et fonder sur une base théorique solide. En outre, il examinera rétrospectivement les perturbations que le changement climatique a déjà entraînées au cours des 40 dernières années - sécheresse, incendie, attaques d’insectes, mais aussi propagation d’espèces envahissantes. Ces perturbations sont plus fréquentes lorsque les conditions climatiques changent au point de ne plus être en adéquation avec la végétation dominante. Si l’on sait quelles perturbations liées au changement climatique se produisent principalement dans quels biomes, il est plus facile de prédire les perturbations futures.

Niklaus Zimmermann a fait des études de biologie Berne et travaille depuis 1999 au WSL, où il a été membre du Comité de direction pendant 15 ans. Il est professeur titulaire à l’ETH Zurich. Il a publié plus de 240 articles spécialisés dans des revues scientifiques renommées (ISI) et figure sans interruption depuis 2014 sur la liste des scientifiques les plus cités du Web of Science dans le domaine de l’écologie et des sciences environnementales.

Deux des biomes modifiés par le changement climatique: (à gauche) la forêt tropicale humide

Les SNSF Advanced Grants remplacent les ERC Advanced Grants du Conseil européen de la recherche (CER; en anglais European Research Council, ERC), dont la Suisse est actuellement exclue. L’attribution est très compétitive, d’une part parce que la procédure est exactement la même que celle du CER, et d’autre part parce que l’attribution n’est pas limitée au personnel des institutions de recherche suisses. Les scientifiques du monde entier peuvent postuler pour les SNSF Advanced Grants, pour autant que le subside soit attribué à une institution de recherche en Suisse. Il existe trois catégories distinctes de subventions en remplacement de celles du CER, appelées Starting Grants, ConsolidatorGrants et Advanced Grants comme au CER, et pour lesquelles les scientifiques peuvent postuler en fonction de l’avancement de leur carrière. Ces instruments soutiennent en général des recherches très innovantes.