Deux forêts de hêtres anciennes de Suisse inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO

    -     Deutsch
Les forêts anciennes de hêtres des Valli di Lodano, Busai et Soladino (TI) ainsi que celle de la Bettlachstock (SO) ont été inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l’Humanité. La décision a été prise le 28 juillet 2021 par le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elles vont rejoindre d’autres forêts de hêtres primaires et anciennes d’Europe pour constituer un bien du patrimoine mondial transnational de 18 pays. « Cette inscription représente une reconnaissance internationale de l’engagement de la Suisse pour la sauvegarde de la biodiversité et particulièrement pour les réserves forestières », affirme Katrin Schneeberger, directrice de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

Principale espèce d’arbre de l’Europe centrale, le hêtre se distingue par son adaptabilité aux différentes conditions climatiques et géographiques. Toutefois, l’intervention humaine est responsable d’une forte pression sur les forêts de hêtres primaires et anciennes: il n’en reste que quelques vestiges. C’est pour cette raison que la Suisse - soutenue par les cantons, les communes et les propriétaires des forêts - a proposé l’inscription de deux réserves forestières de hêtres sur la Liste du patrimoine mondial (voir encadré). Après une évaluation détaillée et des visites de terrain, le Comité du patrimoine mondial a décidé, le 28 juillet 2021, d’intégrer les forêts anciennes de hêtres des Valli di Lodano, Busai e Soladino (TI) ainsi que celle de la Bettlachstock (SO) sur la Liste du patrimoine mondial.

Avec des arbres âgés de plus de 170 ans et une superficie totale de plus de 1000 hectares, les deux réserves forestières suisses constituent un précieux réservoir génétique non seulement pour les hêtres, mais aussi pour de nombreuses espèces animales et végétales associées et dépendantes de ces habitats. Accessibles au public, ces réserves forestières naturelles permettent de sauvegarder la biodiversité tout en limitant les interventions forestières. Ces réserves forestières suisses inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO font partie d’un ensemble international: 94 hêtraies réparties dans 18 pays forment en effet un seul et même site du patrimoine mondial. La conservation et la gestion de ce patrimoine nécessitent une coopération et une coordination entre les pays.

« Cette décision met en valeur les efforts de la Suisse dans la protection des écosystèmes au niveau mondial et reconnaît la qualité de sa politique de soutien de la biodiversité en forêt », affirme Katrin Schneeberger, directrice de l’Office fédéral de l’environnement.

La liste du patrimoine mondial est un instrument de la Convention concernant la protection du patrimoine mondial culturel et naturel (Convention du patrimoine mondial). Elle recense les biens classés par le Comité du patrimoine mondial en raison de leur valeur universelle exceptionnelle. En Suisse, treize objets sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial, dont quatre en tant que sites naturels : les forêts anciennes de hêtres dans les cantons du Tessin et de Soleure, les Alpes suisses Jungfrau-Aletsch, le Monte San Giorgio et le haut lieu tectonique Sardona. Les autres sont des biens culturels. En collaboration avec les services compétents de la Confédération, des cantons et des communes, ainsi que la Commission nationale pour l’UNESCO, l’OFEV s’occupe de la protection des sites universels exceptionnels du patrimoine mondial naturel et de leur conservation pour les générations futures.

Office fédéral de l'environnement OFEV
http://www.bafu.admin.ch/fr


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |