En visite chez les chercheurs

      -      English  -  Deutsch  -  Français
La nouvelle exposition «En visite chez les chercheurs» invite au voyage dans l&r

La nouvelle exposition «En visite chez les chercheurs» invite au voyage dans l’univers fascinant de la recherche au PSI. (Photo: Institut Paul Scherrer/Markus Fischer)

Une recherche tangible en phase avec son temps: le 15 mai 2022, la nouvelle exposition au centre de visiteurs de l’Institut Paul Scherrer PSI ouvrira ses portes au grand public. Elle montre l’ampleur de la contribution que le plus grand centre de recherche du Domaine des EPF et de Suisse apporte aux questions majeures auxquelles la société fait face: de la transition énergétique au développement technologique, en passant par la lutte contre le cancer.

L’Institut Paul Scherrer PSI cherche des solutions durables à des questions sociales, économiques et scientifiques. La nouvelle exposition au centre de visiteurs du PSI donne un aperçu de la recherche actuelle. Comment assurerons-nous notre approvisionnement énergétique à l’avenir, tout en ménageant les ressources? Que nous réserve la médecine du futur? Quelles sont les nouvelles technologies qui font progresser notre société?

Sous la devise «En visite chez les chercheurs», 13 îlots thématiques interactifs invitent à découvrir le PSI et la diversité de sa recherche. Les questions au centre de l’attention portent sur le stockage des énergies renouvelables, mais aussi sur le perfectionnement de diagnostics et de traitements médicaux, sur la quête de matériaux innovants pour le développement de nouveaux types d’électronique, ou encore sur la réalisation de technologies d’avenir comme les calculateurs quantiques.

Rencontrer au lieu d’expliquer

A chaque îlot thématique, les visiteurs découvrent des portraits filmés animés de chercheurs du PSI, qui donnent un aperçu de leur environnement de travail et de leurs priorités de recherche. Ils rendent visite de manière virtuelle aux chercheurs dans leur travail et peuvent plonger de manière ludique dans les thématiques de recherche du PSI et leurs applications grâce à des pièces d’exposition interactives.

«Ces rencontres personnelles entre visiteurs et chercheurs servent de fil rouge tout au long de l’exposition», détaille Mirjam van Daalen, responsable de la communication au PSI, pour expliquer le concept qui sous-tend la nouvelle exposition. A l’aide des nouvelles pièces d’exposition et des nouvelles vidéos, les chercheurs font vivre leur travail. «Notre objectif est d’informer sur notre recherche, mais aussi d’inspirer et d’enthousiasmer», souligne encore Mirjam van Daalen pour illustrer la motivation sous-jacente.

Quelque 12 000 visiteuses et visiteurs viennent chaque année à l’Institut Paul Scherrer PSI et profitent de l’offre gratuite qui leur permet d’en apprendre davantage sur les grandes installations de recherche uniques en leur genre et la diversité de la recherche de pointe menée dans cet institut de renommée mondiale. En guise d’entrée en matière compacte aux activités de recherche du PSI, une exposition dotée de plus de 20 pièces d’exposition interactives était installée depuis 1998 au centre de visiteurs.

«Après cette longue période d’exploitation, une refonte complète de l’exposition était devenue nécessaire, souligne Mirjam van Daalen. Notre objectif était de pouvoir offrir une présentation de la recherche et de son importance pour la Suisse qui corresponde à l’état actuel, tant d’un point de vue scientifique que muséal.» La mise en place de la nouvelle exposition a duré deux ans et été rendue possible, entre autres, grâce à des contributions du Canton d’Argovie.

Ouverture le 15 mai 2022

La nouvelle exposition au centre de visiteurs du PSI ouvre ses portes le dimanche 15 mai 2022, dans le cadre de la Journées internationale des musées. Outre les courtes visites guidées dans la nouvelle exposition, une offre spéciale pour les enfants est au programme de 10 heures à 17 heures. Le labo des élèves iLab est ouvert, lui aussi. Des informations complémentaires sont disponibles sur www.psiforum.ch.

Texte: Institut Paul Scherrer/Martina Gröschl


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |