L’ETH Zurich renforce la recherche médicale avec un nouveau site à Schlieren

- EN- DE- FR - IT
Le futur bâtiment SSA est actuellement en cours d’aménagement, de sorte qu
Le futur bâtiment SSA est actuellement en cours d’aménagement, de sorte que l’ETH puisse reprendre le bâtiment en janvier 2025. (Image : ETH Zurich)
L’ETH Zurich renforce sa recherche médicale et construit un nouveau site à Schlieren. Pour ce faire, elle loue un nouveau bâtiment (SSA) à proximité immédiate du Bio-Technopark de Schlieren, qui est actuellement en construction comme bâtiment de laboratoire pour la recherche médicale.

de Jantje Sammtleben, Florian Meyer

Le bâtiment est situé à proximité immédiate du site Wagi de Schlieren et donc du Bio-Technopark Schlieren. Cela permet d’encourager la mise en réseau des différentes entreprises de recherche et industrielles implantées sur place (notamment l’hôpital universitaire de Zurich USZ, l’université de Zurich UZH et Roche), d’entretenir les coopérations existantes et de créer ainsi un environnement de recherche optimal.

Schlieren se distingue également par sa proximité avec de nombreuses spin-offs médicales de l’ETH, comme Anavo medical , Acytronix, ou Suri BioTech. En outre, la plateforme de recherche NEXUS, spécialisée dans les technologies de santé personnalisées, installera son siège social au SSA.

"L’ETH Zurich ne s’engage pas seulement dans la recherche fondamentale biomédicale, mais elle contribue aussi à ce que les résultats de la recherche parviennent rapidement aux cliniques et aux patients", explique Christian Wolfrum, vice-président pour la recherche, "en conséquence, elle investit aussi dans la recherche transnationale". "Le site de Schlieren s’y prête très bien, car la proximité géographique avec nos partenaires médicaux comme l’UZH, l’USZ ou le KS Baden favorise la transmission rapide des résultats de nos recherches à la pratique", ajoute Christian Wolfrum.

"L’excellence de la recherche nécessite des conditions-cadres appropriées", confirme Ulrich Weidmann, vice-président en charge des infrastructures, "c’est pourquoi je suis très heureux que nous puissions permettre à la recherche médicale d’étendre ses capacités de recherche grâce au nouveau site de Schlieren. La location nous permet de ne pas avoir à investir dans un nouveau bâtiment, mais de nous focaliser sur l’extension rapide de nos possibilités de recherche et sur la mise en place de laboratoires flexibles qui répondent aux exigences des chercheurs en matière d’infrastructure".

Uneinfrastructure moderne pour une recherche moderne

Avec une surface utile principale d’environ 7000 m2, le SSA peut accueillir environ 8 à 10 chaires ou groupes de recherche dans le domaine des sciences de la vie. Les surfaces de laboratoire et de bureau très flexibles seront construites selon les normes éprouvées dans les autres bâtiments du Bio-Technopark Schlieren.

Un objectif important de l’ETH Zurich est que le bâtiment puisse être utilisé de manière très efficace et flexible. Les infrastructures coûteuses seront regroupées et partagées par les différents utilisateurs du bâtiment. En particulier, les équipements scientifiques coûteux devraient être utilisés en commun, selon le principe des plates-formes technologiques.

Actuellement, les travaux d’extension sont en cours. Le transfert à l’ETH Zurich est prévu pour janvier 2025.