Clôture de l’exercice 2022 : le nombre d’étudiants reste élevé

- EN- DE- FR - IT
L’année 2022 en bref. Cliquez sur l’illustration et faites un clic d
L’année 2022 en bref. Cliquez sur l’illustration et faites un clic droit pour l’enregistrer.
La Haute école de Lucerne a clôturé son année de jubilé avec un résultat positif de 0,97 million de francs. Le nombre d’étudiants en bachelor et en master se maintient à un niveau élevé avec environ 8’300 personnes. Au total, 12’724 personnes ont suivi une formation continue en 2022. Environ 5000 d’entre elles ont suivi l’une des offres CAS, DAS ou MAS. Les revenus de la recherche et du développement ont augmenté d’environ cinq millions de francs, pour atteindre 65 millions de francs.

Au cours des 25 années qui ont suivi sa création, la Haute école de Lucerne est devenue une source d’inspiration et un partenaire de services important pour la Suisse centrale. Les facteurs de succès sont - comme le montrent les résultats du rapport national sur l’éducation en Suisse 2023 - des formations initiales et continues proches de la pratique ainsi que des prestations de recherche et de développement.

"Nous voulons faire bouger les choses - notre environnement et nous-mêmes", explique Barbara Bader, la rectrice de la Haute école de Lucerne. "Pour cela, il est essentiel d’entretenir un dialogue permanent avec nos parties prenantes et d’être proche des thèmes et des évolutions sociales qui préoccupent actuellement l’économie, la culture, la politique et les gens".

Ainsi, l’accent est mis sur le thème des soins de santé : Fin septembre 2022, la Haute école de Lucerne a reçu du Conseil concordataire le mandat d’examiner, en collaboration avec le centre de santé XUND, des offres de formation et de formation continue spécifiques au niveau des hautes écoles spécialisées, afin de lutter contre la pénurie de personnel qualifié en Suisse centrale dans le domaine des soins et de la technique médicale/sciences de la vie.

Le nombre d’étudiants se maintient à un niveau élevé

L’année dernière, environ 8 300 personnes ont suivi un cursus de bachelor ou de master à la Haute école de Lucerne, soit pratiquement le même nombre qu’en 2021. A noter que les jeunes venant de l’extérieur des cantons responsables sont plus nombreux à étudier à la HSLU que l’inverse. Barbara Bader : "Selon le rapport sur l’éducation en Suisse, la Haute école de Lucerne présente en outre le deuxième pourcentage le plus élevé de diplômés qui occupent un emploi correspondant à leur formation après leurs études. Nous considérons cela comme une confirmation que nous transmettons des compétences attrayantes et pertinentes pour le marché du travail".

La diversité des étudiants de la HSLU est tout aussi positive. La plupart d’entre eux sont issus de familles sans diplôme universitaire. La proportion de femmes (46%) est également restée inchangée. "L’égalité des chances et la mobilité sociale sont des aspects centraux de l’éducation durable", a déclaré Barbara Bader.

Au total, 12’724 personnes ont participé à un programme de formation continue, dont environ 5’000 à un programme MAS, CAS ou DAS. Le nombre de participants à des cours spécialisés ou à des séminaires est passé d’environ 6’700 l’année précédente à 7’700 et se situe au même niveau qu’avant la pandémie.

Un transfert de savoir et de technologie précieux dans la région

La Haute école de Lucerne est liée aux entreprises de la région par un grand nombre de projets de recherche et de développement couronnés de succès. En 2022, les chercheurs de la Haute école de Lucerne ont lancé 348 nouveaux projets de recherche, dont 280 sont financés par des partenaires de recherche externes. Innosuisse soutient 68 nouveaux projets, le Fonds national suisse trois et la Confédération 62. Des fonds de tiers provenant de programmes de l’UE ont été investis dans douze nouveaux projets.

Le chiffre d’affaires de la recherche est passé à 65 millions de francs. Parmi les six départements, Technique & Architecture et Economie ont enregistré les chiffres d’affaires les plus élevés dans ce domaine. En outre, les départements de la HSLU ont généré 7,3 millions de francs grâce aux prestations de service.

La Haute école de Lucerne emploie 2’070 personnes, dont 869 professeurs et chargés de cours ainsi que 621 collaborateurs scientifiques et assistants. Le secteur administratif et technique emploie 549 personnes. S’y ajoutent 31 apprentis et stagiaires. La HSLU reste ainsi l’un des plus gros employeurs de Suisse centrale.

Presque un atterrissage de précision

Les comptes annuels de la Haute école de Lucerne 2022 se soldent par un bénéfice de 0,97 million de francs. Un plus de 1,7 million avait été budgété. L’augmentation des coûts de l’énergie, entre autres, a été déterminante. "Du point de vue de l’entreprise, c’est presque un atterrissage de précision", résume Barbara Bader à propos de la marche des affaires. Le chiffre d’affaires s’élève à 315,6 millions de francs, soit environ sept millions de plus que l’année précédente. Selon le rapport sur l’éducation, les hautes écoles spécialisées sont devenues plus efficaces d’environ 20 pour cent depuis 2007.

En outre, la HSLU enregistre de loin le financement résiduel le plus faible de Suisse. "Cela témoigne de l’efficacité et de la rentabilité avec lesquelles la Haute école de Lucerne remplit ses missions, avec tous les effets positifs, mais aussi critiques, d’une utilisation aussi élevée du système", souligne la rectrice.

Les cantons concordataires ont participé au financement de la plus grande institution de formation de Suisse centrale à hauteur d’un peu plus de 28 pour cent et la Confédération à hauteur d’un peu plus de 25 pour cent. Fin 2022, les fonds propres s’élevaient à 14,7 millions de francs, ce qui correspond à 4,6 pour cent du chiffre d’affaires.