«Je souhaite familiariser au plus tôt le corps étudiant aux thèmes de la chimie de l’environnement»

- EN- DE- FR
Kathrin Fenner, chimiste de l’environnement
Kathrin Fenner, chimiste de l’environnement


Kathrin Fenner, chimiste de l’environnement, a été promue professeure ordinaire ad personam de chimie de l’environnement par l’Université de Zurich. Elle raconte ce qui la motive à enseigner.

Chimiste de l’environnement, Kathrin Fenner a été promue professeure ordinaire ad personam de chimie de l’environnement le 1er janvier 2023 par l’Université de Zurich après avoir occupé la même position en tant que professeure extraordinaire depuis 2017. À l’Eawag, la chercheuse dirige depuis 2010 le groupe de recherche «Modélisation des polluants». Elle s’intéresse au comportement environnemental des produits chimiques, notamment à leur dégradation par des communautés microbiennes dans les sols et les eaux de surface, par exemple dans les stations d’épuration.

La prof. Fenner a étudié la chimie à l’Université de Zurich et défendu sa thèse en 2001 à l’ETH Zurich. Elle a décidé de combiner chimie et sciences de l’environnement, ce qui est encore peu courant dans les sciences chimiques en Suisse. Après sa thèse doctorale qui lui a valu une médaille de l’ETH Zurich en 2002, elle a effectué son post-doctorat à l’Eawag. En 2014, elle a reçu la bourse de recherche «ERC Consolidator Grant». Sur mandat de la Société suisse de chimie (SSC), elle a fondé en 2019 la section «Chimie et environnement» qu’elle dirige depuis lors.

Deux questions à la prof. Kathrin Fenner

Kathrin Fenner, quelle importance revêt cette nomination pour vous?

Comme j’étais déjà professeure extraordinaire avant, ce n’est pas une avancée majeure. Elle a néanmoins une signification particulière à mes yeux. Moins pour ma personne que parce que c’est la première fois dans l’histoire du département de chimie de l’Université de Zurich qu’est créée une chaire à plein temps pour la chimie de l’environnement. Cela offre de toutes nouvelles possibilités de développer de nouveaux produits et matériaux chimiques qui seront non seulement hautement fonctionnels, mais possèderont également un bon profil environnemental. C’est une question qui me fascine et que j’espère pouvoir étudier dans le cadre de la collaboration entre l’Eawag et l’Université de Zurich et grâce aux nouvelles possibilités financières que m’a offertes cette promotion.

Qu’est-ce qui vous motive à enseigner?

Je souhaite familiariser aux plus tôt les chimistes aux thèmes de la chimie de l’environnement. Il faut leur apprendre comment fabriquer des produits chimiques et tout ce que ceux-ci permettent de faire, mais aussi leur faire prendre conscience que ces produits peuvent polluer l’environnement et avoir de potentiels effets sur les populations et la nature. Savoir comment tenir compte de la fonction d’un produit chimique pour la société et d’un bon comportement environnemental lors du développement de nouveaux produits chimiques est une question particulièrement intéressante. J’ai développé un nouveau cours à ce sujet, que j’ai enseigné pour la première fois lors du semestre d’automne 2022. Les avis des étudiantes et étudiants ont été très positifs et j’ai moi-même éprouvé beaucoup de plaisir à traiter ces thèmes et à en discuter avec ces jeunes chimistes.