L’OFEV autorise le tir d’un jeune loup de la meute de la vallée de Blenio

  -  Deutsch  -  Français   -  Italiano
L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a approuvé la demande de régulation déposée par le canton du Tessin concernant la meute de loups de la vallée de Blenio. Le canton peut donc prononcer la décision de tir d’un jeune loup de cette meute.

Le 3 novembre 2022, le canton du Tessin a déposé une demande auprès de l’OFEV portant sur la régulation de la meute de la vallée de Blenio, où deux jeunes loups sont nés cette année. Il a justifié sa demande par la mort de deux bovidés causée par les loups de la région. Par cette régulation, le canton vise à induire un changement de comportement au sein de la meute.

Le 23 novembre 2022, l’OFEV a approuvé la demande du canton, lequel peut désormais procéder à cette régulation et permettre le tir d’un jeune loup jusqu’au 31 mars 2023, conformément à l’art. 4bis, al. 1, de l’ordonnance sur la chasse. Les tirs doivent être effectués à proximité des troupeaux d’animaux de rente et en présence de plusieurs loups dans le but de modifier le comportement de la meute.

Loups en Suisse

La Suisse compte actuellement environ 200 loups et au moins 23 meutes ; ces chiffres sont en augmentation. En raison des difficultés auxquelles fait face l’économie alpestre, le Conseil fédéral souhaite faciliter le tir de loups au-delà de ce que prévoient les dispositions modifiées en 2021. Dans ce contexte, il a tenu compte des propositions formulées conjointement par quatorze organisations de protection et d’exploitation. Le 9 novembre 2022, il a ouvert la procédure de consultation sur cette révision partielle de l’ordonnance sur la chasse, qui s’achèvera le 23 février 2023. L’ordonnance révisée devrait entrer en vigueur pour la saison d’estivage 2023.

Le Parlement planche actuellement sur un nouveau projet de modification de la loi sur la chasse (LChP), qui permettra la régulation proactive des populations de loups. En septembre 2020, le peuple suisse avait refusé la révision de la LChP élaborée par le Conseil fédéral et le Parlement.

Les compétences demeurent inchangées : les décisions de tir d’individus isolés provoquant des dommages peuvent être prises par les cantons. Si ces derniers souhaitent intervenir dans une meute, ils doivent obtenir l’assentiment de l’OFEV.