La recherche de HEC Lausanne dans le top 100 en Europe: dix professeur·e·s se distinguent

    -     English
Joao Monteiro © UNIL

Joao Monteiro © UNIL

Dix professeur’e‘s de la Faculté des HEC de l’UNIL figurent parmi les chercheur’euse’s qui sont les plus cités scientifiquement dans l’Union Européenne et en Suisse, selon le classement InCites d’octobre 2018 qui couvre une période de 10 ans. Ces excellents positionnements permettent à l’Université de Lausanne de figurer dans le top 100, en 76e position de la catégorie "Business & Economics" sur 1’763 universités et instituts ou centres de recherche, reflétant ainsi l’excellence et le fort impact académique de la recherche menée par la faculté.

Pourquoi utiliser les citations pour évaluer la recherche? Eugène Garfield, linguiste américain renommé qui avait contribué à fonder le Current Contents, Science Citation Index (SCI) précisait en 1982 que les citations peuvent être considérées comme « une monnaie qui permet aux chercheurs de rembourser la dette intellectuelle qu'ils doivent à leurs prédécesseurs »[1]. De nos jours les citations sont encore, en règle générale, un fort indicateur de l’influence des chercheur·euse·s sur leurs pairs.

Selon le classement InCites d'octobre 2018 , six professeurs font partie du top 1% de la catégorie "Business & Economics" (sur environ 130'000 chercheur·euse·s), qui couvre entre autres le management, la finance et l'économie. Ces chercheurs se positionnent respectivement à la 77e place ( John Antonakis , Département de comportement organisationnel), à la 137e place ( Guido Palazzo , Département de stratégie, globalisation et société), à la 153e place ( Rafael Lalive , Département d'économie), à la 602e place ( Samuel Bendahan , Département de comportement organisationnel), à la 960e place ( Christian Zehnder , Département de comportement organisationnel) et à la 1008e place ( Philippe Bacchetta, Département d'économie).

Deux chercheurs en sciences actuarielles de HEC Lausanne figurent également en très bonne position: Enkelejd Hashorva (à la 368e position) et Hansjoerg Albrecher (à la 1'525e position). Ils se sont ainsi distingués parmi plus de 160'000 chercheur·euse·s de la catégorie "Mathematics" en Europe et en Suisse.

Enfin, les Profs Marianne Schmid Mast (en 3'113e position dans le top 1%), Ulrich Hoffrage (en 4'403e position dans le top 5%), John Antonakis (en 5'228e position dans le top 5%) et Rafael Lalive (7'293e place dans le top 5%) sont classés parmi quelque 300'000 chercheur·euse·s de la catégorie "Psychiatry & Psychology" en Europe et en Suisse.

Le classement InCites est basé sur les données collectées sur les dix dernières années (de 2008 à 2018) par le service d'information universitaire Web of Science (Clarivate). Ce dernier indexe des citations issues des plus importantes revues scientifiques, qui sont filtrées afin d'être sélectives. La faculté a donc de quoi être plus que fière de ses chercheur·euse·s, qui se distinguent dans ses domaines phares!

[1] Garfield, E. (1982). The ethics of scientific publication: Authorship attribution and citation amnesia. Current Contents, 30, 622–626.