La Suisse et le Canada organisent le premier Sommet de l’innovation dans les technologies propres

- EN- DE- FR
Mis sur pied par la Suisse et le Canada, le premier Sommet de l’innovation dans les technologies propres se tiendra les 16 et 17 mars 2022. Le conseiller fédéral Guy Parmelin ouvrira la réunion virtuelle au nom de la Suisse avec un message vidéo enregistré la semaine dernière. Le secteur des technologies propres est de la plus haute importance stratégique pour la Suisse.

La Suisse et le Canada souhaitent intensifier leur collaboration économique et scientifique dans le domaine des technologies propres (cleantech). L’objectif du sommet est d’améliorer la compréhension des écosystèmes d’innovation des deux pays et de mettre en lumière le passage de la recherche à l’entrepreneuriat.

Le Sommet de l’innovation dans les technologies propres, qui se déroulera en mode virtuel, sera ouvert conjointement par Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), Mary Ng, ministre canadienne du Commerce international, de la Promotion des exportations, de la Petite entreprise et du Développement économique, et Simon Kennedy, sous-ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique. Du côté suisse, les secrétaires d’état Martina Hirayama, du Secrétariat d’état à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), et Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch, du Secrétariat d’état à l’économie (SECO), prendront également part aux discussions.

La Suisse, à la pointe des technologies propres

Le secteur des technologies propres est de la plus haute importance stratégique pour la Suisse. Les progrès réalisés dans ce domaine, notamment dans le secteur énergétique, sont essentiels à la décarbonisation de notre économie et à la lutte contre le changement climatique. La Suisse est à la pointe des technologies propres, un secteur qui connaît depuis des années une croissance supérieure à la moyenne, avec une valeur ajoutée qui avoisine 5 % du PIB. Chaque année, une trentaine de nouvelles start-up actives dans les technologies propres sont créées en Suisse, principalement à Zurich et à Lausanne, qui abritent les deux écoles polytechniques fédérales.

Le secteur des technologies propres couvre de nombreux champs d’activité innovants, parmi lesquels l’énergie hydraulique, l’écomobilité, l’énergie photovoltaïque ou les matériaux. Plusieurs de ces domaines seront traités en profondeur lors du sommet.