La vapeur d’eau est efficace pour lutter contre les maladies des semences de céréales

    -     English  -  Deutsch
Carie commune du blé (Seraina Klaus, Agroscope)

Carie commune du blé (Seraina Klaus, Agroscope)

Les traitements des semences visent à protéger des cultures contre les maladies lors de la germination. En collaboration avec la coopérative agricole fenaco, Agroscope a étudié, entre autres, les procédés thermiques utilisant la vapeur et l'eau chaude pour le traitement des semences de céréales. Selon les résultats obtenus, ces méthodes ont un grand potentiel.

En automne 2017, la Confédération a lancé un plan d’action national pour réduire les risques liés aux produits phytosanitaires (voir ci-dessous). Agroscope et la coopérative agricole fenaco, avec le soutien supplémentaire de la Fondation Hauser et de Sativa Rheinau, ont donc lancé un projet intitulé «Traitement alternatif des semences». Agroscope a notamment testé, en laboratoire et sur le terrain, l’efficacité des traitements à l’eau chaude et à la vapeur pour les semences de céréales.

Efficace contre les maladies à la surface des graines

L’accent a été mis sur les maladies fongiques que sont la moisissure des neiges, la carie commune et le charbon nu. En laboratoire, les scientifiques d’Agroscope ont étudié la capacité de germination et l’état de santé des semences après le traitement. Les avantages du traitement à la vapeur par rapport aux autres méthodes sont évidents: la durée du traitement est courte, il est peu coûteux et efficace contre les maladies qui se trouvent à l’extérieur de la graine. Seul désavantage: contrairement au bain d’eau chaude coûteux, la vapeur n’aide pas à lutter contre les maladies qui se trouvent à l’intérieur des semences, comme les agents pathogènes du charbon nu.

Un meilleur diagnostic est nécessaire

«Le traitement à la vapeur sera désormais de plus en plus utilisé. Afin d’améliorer également la protection contre les agents pathogènes dans l’embryon des semences, il est important que nous optimisions les possibilités de diagnostic. Le traitement par la vapeur, combiné à un diagnostic amélioré des maladies, permettra de réduire l’utilisation des produits chimiques de synthèse pour le traitement des semences tout en produisant des céréales saines», explique Karen Sullam, responsable du projet «Traitement alternatif des semences de céréales» chez Agroscope.

La certification des semences doit être adaptée

Dans la pratique, il est possible de passer du traitement conventionnel des semences au traitement à la vapeur. Cependant, les années où les conditions météorologiques sont difficiles et où la pression des maladies est élevée peuvent constituer un défi. D’autres données et expériences de la pratique seront recueillies dans les années à venir. En outre, le processus de certification des semences doit être adapté en déterminant au préalable, par un test à petite échelle, les conditions de traitement optimales pour chaque lot de semences.

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |