Le festival Scientastic réinvente son édition 2020

    -     English
L'espace COMMENT ÇA MARCHE ’, l'an dernier. ©Guillaume Mühlebac

L'espace COMMENT ÇA MARCHE ’, l'an dernier. ©Guillaume Mühlebac

Un programme riche et varié mais restreint, des réservations obligatoires, un nombre de participants limité mais des conférences et des spectacles en streaming sont au menu du week-end du 7 et 8 novembre.

Le fond ne change pas, la forme s’adapte. Les adeptes du festival Scientastic de l’EPFL retrouveront les ateliers jeune public pour fabriquer, les conférences pour questionner, l’Espace COMMENT ÇA MARCHE ? pour comprendre et les spectacles scientifiques pour s’émerveiller. Les nouveaux venus découvriront ces activités, axées cette année sur le thème de l’environnement, dans un format révisé qui les rend compatibles avec les normes sanitaires en vigueur. « Nous avons tout entrepris pour que Scientastic ait lieu, sans altérer la qualité des activités ni mettre en danger la santé des participantes et des participants », résume Farnaz Moser, responsable du Service de promotion des sciences de l’EPFL.

Les 7 et 8 novembre prochains, l’EPFL accueillera le grand public, dans la limite des normes imposées. Soit 300 personnes à la fois, organisateurs inclus. Six tranches de 3 heures chacune seront disponibles au cours des deux jours, comprenant toutes des ateliers pour les moins de 13 ans et une conférence pour les adultes (14 ans et plus), une visite de l’Espace COMMENT ÇA MARCHE ? et un spectacle de chimie ou de physique. Le public pourra également découvrir deux oeuvres de l’artiste Etienne Krähenbühl qui sera présent pour expliquer ses travaux. Les flux de personnes seront régulés et canalisés afin que les groupes ne se croisent pas et les espaces seront désinfectés entre chaque groupe.

Toutes les subtilités des formules, en fonction de l’âge des enfants, des horaires et des conférences, sont disponibles sur le site de Scientastic. L’inscription est obligatoire au prix symbolique de 5 francs par personne. Un masque sera offert à chaque visiteurs et devra être porté en tout temps. Evidemment, la situation épidémiologique d’ici à l’événement pourrait imposer une modification de ces dispositions.

Un hackathon pour les plus de 16 ans

La thématique de l’environnement se déclinera dans les ateliers, les conférences et l’Espace COMMENT ÇA MARCHE ?. En outre, et c’est nouveau cette année, un hackathon pour les plus de 16 ans se tiendra le dimanche, en marge des autres activités. Baptisé Imaginarium, il propose d’inventer, le temps d’une journée, des solutions de remplacement à nos modes de vie actuels. Quatre thématiques seront abordées par 8 groupes de 8 personnes : la mobilité, la consommation, le tourisme et la décentralisation des villes. L’activité, organisée en collaboration avec l’association d’étudiants Global Earth Horizon Talk,  sera soutenue par des conférences et encadrée par des mentors. A la fin de la journée, les groupes présenteront leurs conclusions. L’inscription est également obligatoire.

Enfin, pour celles et ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir venir sur le campus de l’EPFL cette année l’EPFL diffusera pour la première fois en direct les mythiques spectacles scientifiques ainsi que les conférences.