Ouverture d’une nouvelle installation pour la spectroscopie RMN à haut champ

- EN- DE- FR - IT
Extrait d’une représentation tridimensionnelle de la mesure RMN d’un
Extrait d’une représentation tridimensionnelle de la mesure RMN d’une protéine.

Le 11 octobre 2022, la "Swiss High-field NMR Facility" a été inaugurée lors d’un symposium scientifique au Biozentrum de l’Université de Bâle. Cette nouvelle plateforme technologique, exploitée conjointement par les universités de Bâle et de Zurich ainsi que par l’EPFZ, offre aux chercheurs de toute la Suisse un accès à une technologie de pointe dans le domaine de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN).

12 octobre 2022

La cérémonie d’inauguration de la nouvelle ’Swiss High-field NMR Facility’ a réuni des représentants de haut rang des trois hautes écoles participantes, des invités du monde académique et industriel ainsi que des scientifiques qui font de la recherche dans le domaine de la biologie structurelle et de la spectroscopie RMN. Avec le NMR Facility, nous exploitons une infrastructure formidable", a déclaré le biologiste structurel Sebastian Hiller, professeur au Biocentre de l’Université de Bâle.

Depuis les années 1980, la spectroscopie RMN est l’une des principales technologies permettant de décrypter la structure moléculaire et le fonctionnement des biomolécules jusqu’au niveau de l’atome individuel. Outre la structure tridimensionnelle, elle fournit également des informations importantes sur la manière dont les molécules se déplacent et changent de forme lorsqu’elles interagissent avec d’autres partenaires. Cette technologie trouve également une application directe dans le développement de nouveaux médicaments.

Grâce à la spectroscopie RMN à haute résolution, nous avons par exemple pu expliquer comment un nouvel antibiotique déploie son mode d’action dans les bactéries", explique Hiller à propos de ses recherches sur les protéines membranaires bactériennes. Grâce à cette nouvelle classe d’antibiotiques, il est possible de combattre avec succès des infections difficiles à traiter avec des germes résistants. C’est une grande percée dans la recherche sur les antibiotiques’.

Grâce aux appareils de haute technologie de la nouvelle ’Swiss High-field NMR Facility’, les chercheurs peuvent désormais zoomer encore plus profondément dans les structures moléculaires et étudier avec encore plus d’exactitude et de précision même les biomolécules très grandes et de structure complexe. La plateforme technologique, gérée par les universités de Bâle et de Zurich ainsi que par l’EPFZ, fait partie intégrante de l’infrastructure nationale de recherche et garantit que la Suisse puisse continuer à jouer un rôle de premier plan dans la recherche en biologie structurelle.

Sur les sites de Bâle avec le Biocentre et de Zurich avec le département de chimie sur le campus Irchel, les chercheurs de l’académie et de l’industrie disposent au total de cinq spectromètres RMN à haut champ. La mise en service de l’appareil le plus moderne et le plus performant actuellement disponible sur le marché, un spectromètre RMN de 1,2 gigahertz, est prévue pour 2023 sur le site de Zurich. Il s’agit d’une technologie de pointe", déclare Hiller. Avec cet appareil, nous pourrons atteindre des dimensions encore plus petites’.