Participation de la secrétaire d’État Martina Hirayama à la conférence ministérielle d’Eureka

    -     English  -  Deutsch  -  Italiano

La secrétaire d’état à la formation à la recherche et à l’innovation Martina Hirayama a participé le 22 juin 2022 à la conférence ministérielle d’Eureka, qui s’est tenue à Lisbonne (Portugal). Eureka est une initiative indépendante des programmes-cadres de l’Union européenne qui réunit 47 pays et soutient des projets de coopération transnationaux dans le domaine de la recherche et du développement axés sur le marché. Martina Hirayama s’est également entretenue avec la ministre allemande Bettina Stark-Watzinger, le ministre britannique George Freeman et le vice-ministre sud-coréen Soosung Hwang.

Eureka constitue pour la Suisse une initiative importante en ce qui concerne la promotion de la coopération internationale en matière d’innovation des petites et moyennes entreprises innovantes (PME). Dans ce contexte, la Suisse collabore de manière multilatérale avec l’ensemble des États membres - plus de 40 pays - et également de manière bilatérale avec d’autres nations telles que le Canada, la Suède, Israël et les Pays-Bas. L’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation Innosuisse représente la Suisse au sein de l’initiative.

Lors de la conférence ministérielle, les ministres de la recherche et de l’innovation des États membres ont décidé d’accepter le Canada et la République de Corée comme membres à part entière d’Eureka. La Suisse se félicite de ce changement de paradigme qui fait d’Eureka une initiative internationale et non plus strictement européenne. La secrétaire d’état Martina Hirayama a souligné l’importance que revêt Eureka pour tous les pays du monde qui souhaitent développer la coopération internationale en matière d’innovation en se fondant sur le principe d’ouverture et de bénéfice mutuel et qui sont favorables à la mise en réseau internationale. Eureka et la Commission européenne ont par ailleurs signé un Memorandum of Understanding (MoU) afin de renforcer leur coopération. Cet accord de principe reconnaît le rôle majeur d’Eureka dans l’Espace européen de la recherche et met en évidence sa fonction clé dans les activités d’encouragement internationales et orientées vers les PME dans les domaines de la recherche, du développement et de l’innovation.

Lors de son séjour à Lisbonne, Martina Hirayama a également discuté avec la ministre allemande de l’éducation et de la Recherche Bettina Stark-Watzinger et le ministre britannique de la Science, de la Recherche et de l’Innovation George Freeman. Les échanges ont principalement porté sur les relations bilatérales dans le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation ainsi que sur l’association de la Suisse au programme «Horizon Europe» dans les plus brefs délais. À l’occasion de la signature d’un MoU entre Innosuisse et le Korea Institute for Advancement of Technology (KIAT), la secrétaire d’état s’est aussi entretenue avec le vice-ministre sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l-Énergie Soosung Hwang.

Participation de la Suisse à Eureka
L’initiative Eureka a été lancée en 1985 par 17 États et la Commission européenne sous la forme d’une organisation multilatérale ayant un statut d’association avec siège à Bruxelles. La Suisse fait partie des pays fondateurs. L’initiative de recherche compte aujourd’hui 41 États membres ainsi que six États associés extraeuropéens. Elle encourage les projets transnationaux de recherche et d’innovation répondant clairement aux attentes du marché et dont la conception et la mise en oeuvre s’effectuent selon le principe bottom-up. Des institutions de recherche et des entreprises suisses participent activement aux programmes d’Eureka. Depuis 2008, ce sont en effet quelque 450 projets représentant un volume de plus de 730 millions de francs qui ont été approuvés avec une participation suisse. Les PME suisses innovantes se distinguent plus particulièrement dans le programme Eurostars (programme commun d’Eureka et de l’Union européenne): en ce qui concerne le nombre de projets menés, la Suisse occupe la troisième place, derrière l’Allemagne et les Pays-Bas.


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |