Prix 2021 à l’encouragement de projet du Réseau romand Science et Cité

Communiqué de la Ville de Neuchâtel

Le réseau romand Science et Cité a fait connaître cette semaine les lauréats de son Prix visant à encourager les projets interdisciplinaires et collaboratifs. Trois prix ont été attribués dont l’un à un groupe d’institutions neuchâteloises afin de le soutenir dans la mise en place d’un festival d’arts vivants prévu en juin 2022.

Le Club 44, le Théâtre du Pommier, l’Institut de psychologie et éducation de l’Université de Neuchâtel et le Jardin botanique de Neuchâtel ont imaginé un festival d’arts vivants durant lequel s’engagera un dialogue entre les sciences, les arts et le public afin de mener une réflexion sur notre relation individuelle et collective à la nature. Doté de 5000 francs, ce prix permettra d’accueillir différentes formes de spectacles ; certains adaptés aux enfants, d’autres aux adultes.

Un esprit collaboratif cantonal

L’objectif du prix à l’encouragement est d’inviter les institutions à briser les frontières et à s’organiser en réseau de compétences complémentaires. Dans le projet neuchâtelois, ce but est largement atteint grâce à l’esprit d’ouverture et d’espace de débats du Club 44, de la riche programmation artistique et du savoir-faire scénique du Théâtre du Pommier, de l’approche innovante en matière de diffusion du discours scientifique du Théâtre de la Connaissance (projet de l’Université de Neuchâtel) et de la volonté du Jardin botanique de faire de ce dernier lieu un forum de discussions sur la nature accessible à tous.

Ce festival est aussi un appel à la rencontre citoyenne. Je me réjouis de cette collaboration prometteuse avec des partenaires sensibles au dialogue des arts et de la science’, précise Blaise Mulhauser, directeur du Jardin botanique de Neuchâtel.

Parmi la douzaine de dossiers reçus, les membres du jury ont particulièrement apprécié ’l’ancrage territorial du projet des quatre institutions neuchâteloises et le fait qu’il associe les arts vivants à la discussion de thématiques scientifiques d’actualité, une démarche qui permettra par ailleurs de toucher de nouveaux publics’.