Rapport de gestion 2021: participer au changement

En 2021, la Haute école spécialisée bernoise BFH a aiguillé sa recherche et son enseignement vers de nouvelles thématiques. Ses filières et ses projets, notamment dans le domaine de la durabilité, ont contribué à relever des défis sociétaux. Elle enregistre en outre une hausse réjouissante des immatriculations de 4 pour cent.

Le recteur Sebastian Wörwag parle d’un exercice marqué tant par les succès que par les défis: ’2021 restera dans les mémoires comme une année de changement. La pandémie de coronavirus nous a appris à sortir des sentiers battus. Cette démarche doit perdurer au-delà de la crise. Aujourd’hui, nous devons penser autrement’, déclare-t-il. C'est pourquoi en 2021, la Haute école spécialisée bernoise BFH s'est plus que jamais concentrée sur les questions pressantes de la société. Avec le projet ’CircuBAT’ par exemple, elle ferme le cycle production - utilisation - recyclage des batteries lithium-ion afin d’améliorer l’écobilan des voitures électriques. ’Nous voulons développer des solutions permettant d'assurer un avenir durable, notamment par le stockage d’énergie ou l’économie circulaire’, souligne Sebastian Wörwag.

Générer du savoir pour préparer l'avenir

L’année dernière, la BFH a renforcé son axe stratégique ’Durabilité’: elle a placé un accent sur l’économie circulaire et lancé le master interdisciplinaire ’Circular Innovation and Sustainability’. Expert-e-s en durabilité et agents du changement, les diplômé-e-s sauront appliquer des transformations menant à une société plus durable. En collaboration avec le Centre de recherches conjoncturelles KOF, les équipes de recherche de la BFH ont réalisé une première étude représentative sur la mise en oeuvre de l’économie circulaire dans les entreprises. Elles montrent que toutes les possibilités à ce niveau ne sont pas encore exploitées en Suisse et qu’il reste un potentiel élevé pour générer des avantages concurrentiels grâce à des mesures circulaires. Voilà quelques-uns des points forts illustrés dans le rapport de gestion numérique de la BFH.

Engagement dans le numérique

La BFH a également posé des jalons importants dans le numérique. Elle a adopté sa propre stratégie en matière d’open science. Grâce à cette approche, la science est plus ouverte et transparente et les résultats de la recherche sont consolidés. Dans le domaine de l’enseignement, le canton de Berne s’est associé à cinq hautes écoles - dont la BFH - pour créer le centre de compétences BeLEARN: les chercheurs et chercheuses, les start-ups et les acteurs de la formation y travaillent de concert pour promouvoir le virage numérique dans la formation.

Renforcer la société

La BFH a également posé des jalons importants dans le numérique. Elle a adopté sa propre stratégie en matière d’open science. Grâce à cette approche, la science est plus ouverte et transparente et les résultats de la recherche sont consolidés. Dans le domaine de l’enseignement, le canton de Berne s’est associé à cinq hautes écoles - dont la BFH - pour créer le centre de compétences BeLEARN: les chercheurs et chercheuses, les start-ups et les acteurs de la formation y travaillent de concert pour promouvoir le virage numérique dans la formation.

Net accroissement des immatriculations et hausse réjouissante des revenus

En septembre, la BFH a enregistré quelque 2500 nouvelles immatriculations, ce qui porte l'effectif total à 7780 étudiant-e-s, soit une augmentation de 4 pour cent. Cet intérêt illustre l'importance, en cette période incertaine, d'une formation reposant sur des fondements scientifiques et orientée vers l’application. Le résultat financier de la BFH est lui aussi réjouissant. Les comptes annuels 2021 bouclent sur un excédent de recettes de CHF 6,3 millions, avec un résultat d’exploitation de CHF 4,7 millions. Comparés à l’année précédente, les revenus ont augmenté de CHF 14,2 millions pour atteindre CHF 316,5 millions. à noter en particulier la hausse des fonds de tiers, qui se sont accrus de CHF 2,0 millions dans la recherche (total: CHF 41,9 millions) et de CHF 2,3 millions dans la formation continue (total: CHF 22,3 millions). Pour ces deux domaines, les revenus atteignent ainsi un pic historique malgré la pandémie. Les autres faits et chiffres concernant les étudiant-e-s, les collaborateurs et collaboratrices et les finances peuvent être consultés dans le rapport de gestion numérique.

Regard vers l’avenir

En 2022, la BFH fête ses 25 ans. Elle veut continuer à mettre ses compétences au service de la transformation vers une société durable et préparée au numérique, consciente des enjeux de la santé et de l’équité intergénérationnelle. Elle entend aussi contribuer à renforcer la position du canton de Berne comme site de hautes écoles.


Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |