Recherche spatiale et technologie: création d’un European Space Deep-Tech Innovation Centre à Villigen (AG)

      -      English  -  Deutsch  -  Français
Le 17 mai 2022, la secrétaire d’état Martina Hirayama et le directeur général de l’Agence spatiale européenne Josef Aschbacher ont signé un accord de coopération entre la Suisse et l’agence en vue de la création d’un centre de compétences commun à l’Institut Paul Scherrer.

Ce centre ESDI, pour European Space Deep-Tech Innovation Centre, doit contribuer à l’amélioration du transfert des résultats scientifiques au secteur privé. Les structures fondamentales prévues pour l’ESDI sont des plateformes de projets thématiques qui permettront aux partenaires, en Suisse et à l’étranger, de travailler ensemble. Les premiers thèmes sélectionnés pour les plateformes relèvent des domaines suivants: recherche sur les matériaux, gestion et traitement des données, technologies quantiques et écosystèmes spatiaux durables. L’ESDI doit jouer un rôle de coordinateur et rendre possible la réalisation de projets réunissant des partenaires des hautes écoles et de l’industrie établis en Suisse ainsi que dans les États membres de l’Agence spatiale européenne (ESA).

À l’occasion de la cérémonie de signature de l’accord de coopération, la secrétaire d’état Martina Hirayama a souligné dans son allocution que le soutien de l’ESA et de ses États membres à l’ESDI montrait à quel point la Suisse était reconnue comme un partenaire fiable et compétitif. La création de l’ESDI est toutefois aussi un appel à la Suisse pour qu’elle s’engage encore davantage dans le spatial et qu’elle apporte sa contribution face aux défis que l’Europe entend relever.

La cérémonie au PSI apparaît comme le point de départ d’un travail de grande envergure, le but étant d’aborder, lors de la prochaine réunion du Conseil de l’ESA au niveau ministériel, qui se tiendra en novembre 2022, la question du financement de projets à l’ESDI dès 2023. Pour sa part, le directeur général de l’ESA Josef Aschbacher a relevé lors de la cérémonie au PSI que les infrastructures et les compétences réunies au sein du domaine des EPF présentaient un intérêt particulier pour l’ESA et le domaine spatial et que les grandes installations du PSI, uniques au monde, faisaient de l’institut un site d’implantation idéal pour l’ESDI.

La Suisse est membre fondateur de l’ESA et verse une contribution annuelle d’un peu plus de 190 millions de francs pour les programmes et activités de l’agence. L’excellence scientifique et les innovations techniques réalisées dans le secteur spatial au niveau national, de même que l’étroite collaboration entre les instituts de recherche et l’industrie, sont d’importants facteurs de la croissance économique. De par son adhésion à l’ESA et sa participation aux programmes de l’Union européenne, la Suisse apporte une contribution indispensable à l’Europe spatiale. Au niveau mondial, elle demeure compétitive dans ce secteur et apporte des contributions uniques.

Ce site utilise des cookies et des outils d'analyse pour améliorer la convivialité du site. Plus d'informations. |