Un bâtiment du campus de l’EPFL occupé aujourd’hui

- EN- DE- FR - IT
© 2024 EPFL
© 2024 EPFL
Un collectif non reconnu par l’Ecole a appelé à une manifestation pro-palestinienne dans les murs de l’EPFL. La Direction a proposé de rencontrer demain des représentants de ce mouvement et a demandé aux manifestants de quitter les lieux de façon volontaire, ce qu’ils ont fait dans le calme peu avant 18h.

L’EPFL déplore l’occupation, de 11h45 à 18h ce 7 mai, du hall du bâtiment SG par quelque 80 personnes. La manifestation a été organisée par la «Coordination étudiante pour la Palestine», qui n’est pas une association de l’EPFL reconnue. Elle intervient alors que ce même groupe a fait parvenir des revendications par email le vendredi 3 mai.

La direction de l’EPFL a envoyé une délégation pour tenter de nouer un dialogue avec les membres de la communauté EPFL présents sur place. Au terme de cinq heures d’échanges, les partie se sont entendues sur l’organisation le lendemain d’une discussion entre des membre de la la Direction et une délégation représentative étudiante, en nombre équivalent, qui portera sur leurs revendications. Il a en outre été convenu qu’un procès-verbal sera rendu public au terme de cette rencontre et qu’une conférence de presse bipartite sera organisée. La direction s’est également engagée à ne prendre aucune sanction académique à l’encontre des manifestants.

L’accord demandait aussi aux manifestant de quitter les lieux de leur plein gré, ce qu’ils ont fait peu avant 18h, sous présence policière mais sans intervention de leur part.

Afin d’assurer le maintien des activités de l’école, l’ensemble des bâtiments du campus est réservé aux seuls membres de la communauté EPFL jusqu’à nouvel ordre. L’accès se fait au moyen des cartes Camipro. Il n’est pas autorisé de laisser entrer des personnes qui ne font pas partie de la communauté EPFL.