L’UZH et la HSG réorientent la formation médicale

- DE- FR - IT
Il y a sept ans, l’Université de Saint-Gall (HSG) et l’Université de Zurich (UZH) ont créé une formation de master commune en médecine : le Joint Medical Master. En juillet 2026, l’accord de coopération actuel expire et ne sera pas renouvelé. Les deux universités ont décidé de réorienter le concept de formation et de suivre leurs propres voies.

En automne 2023, les premiers étudiants du programme de master commun de l’Université de Zurich (UZH) et de l’Université de Saint-Gall (HSG) - le Joint Medical Master (JMM) - ont terminé avec succès leurs études de médecine. Le JMM a été lancé à l’époque suite au mandat politique formulé dans le programme spécial de médecine humaine de la Confédération visant à augmenter le nombre de diplômes de fin d’études. Trois nouvelles cohortes JMM seront diplômées d’ici juillet 2026.

Une évaluation de la formation commune de master a montré que les efforts de coordination pour une formation commune sont très importants et que les possibilités d’organisation sont limitées de part et d’autre. C’est pourquoi l’accord de coopération ne sera pas prolongé en juillet 2026. Il n’en résulte aucune conséquence négative pour les étudiants : La formation de tous les étudiants actuels dans la filière saint-galloise des études de bachelor à l’UZH et du Joint Medical Master à Saint-Gall reste assurée à tout moment jusqu’à l’examen d’État. Les détails du changement de forme de coopération seront fixés dans des dispositions transitoires qui seront communiquées ultérieurement. Le nombre de places d’études actuel reste inchangé.

L’HSG continuera à développer de manière autonome son programme de master axé sur les compétences, en mettant l’accent sur l’interprofessionnalité, le management et la gouvernance ainsi que la médecine de premier recours, avec des formats d’enseignement innovants pour des études de médecine modernes.

De son côté, l’UZH se concentrera à nouveau davantage sur la formation de ses étudiantes et étudiants sur le site de Zurich - en continuant à développer les points forts actuels que sont la recherche, la numérisation, l’interprofessionnalité et les soins de base. De plus, l’UZH augmentera l’offre de places d’études et modernisera son curriculum.