Lancement de deux projets de liaison de qubits à correction d’erreurs

- EN- DE- FR - IT
Jonathan Home et Andreas Wallraff veulent entrelacer deux qubits logiques et tra
Jonathan Home et Andreas Wallraff veulent entrelacer deux qubits logiques et transférer l’état quantique d’un qubit logique à un deuxième. (Image : KellenbergerKaminski Photographie / Conseil des EPF)
L’agence américaine de promotion de la recherche IARPA finance deux projets de calcul quantique avec la participation de l’EPFZ pour un montant total pouvant atteindre 40 millions de dollars. Les deux projets ont pour objectif de relier deux qubits à correction d’erreur et de poser ainsi la première pierre des futurs ordinateurs quantiques.


"Si nous parvenons à relier deux qubits à correction d’erreur, nous créerons ainsi la base des futurs ordinateurs quantiques qui pourront être utilisés pour un large éventail de tâches", explique Andreas Wallraff. Pour ce faire, il faudra toutefois passer par d’autres étapes et relier entre eux des dizaines, puis des centaines, voire des milliers de qubits logiques.

Collaboration internationale indispensable

Les ordinateurs quantiques sont considérés comme l’une des technologies clés du 21e siècle. Mais leur développement est complexe, prend du temps et coûte cher. La coopération internationale est donc indispensable. "Le fait que l’IARPA ait sélectionné deux projets impliquant l’ETH Zurich prouve la position de leader qu’occupe notre école dans ce domaine de recherche important", se réjouit Christian Wolfrum, vice-président de la recherche à l’ETH Zurich. "Il est maintenant important que la Suisse soit associée au plus vite à Horizon Europe et que nos chercheurs puissent également participer au programme Quantum Flagship de l’UE".
Markus Gross