Elections fédérales: sous-représentation des candidates dans les médias

    -     Deutsch
Elections fédérales: sous-représentation des candidates dans les médias

Une étude sur la couverture médiatique des élections fédérales de l’année dernière révèle que les candidates étaient clairement sous-représentées dans les médias de toutes les régions linguistiques. En revanche, les candidates et candidats qui ont pu s’imposer dans les médias, ont été, dans une large mesure, présenté-e-s de manière identique.

Comment les candidates et candidats au Conseil national et au Conseil des Etats sont-ils présenté-e-s dans les médias? Afin de répondre à cette question, des chercheuses et chercheurs de l’Université de Fribourg ont étudié les médias de chaque région linguistique durant les quatre semaines précédant les élections fédérales de 2015, à savoir aussi bien des quotidiens tels que la NZZ, le Tages-Anzeiger, Le Temps, 24 heures et le Corriere del Ticino que des journaux gratuits et des médias en ligne, consultés principalement par les jeunes citoyen-ne-s (20 Minutes version papier et numérique dans toutes les régions linguistiques, Blick am Abend version papier et numérique, le magazine en ligne watson). Ont également été pris en compte des textes, vidéos et documents audio provenant de l’offre en ligne de la SRG SSR (srf.ch, rts.ch, rsi.ch) en lien avec cette thématique. De plus, les images des candidat-e-s figurant dans les contributions écrites ont aussi été examinées.

Le principal résultat de cette analyse est le suivant: toutes régions linguistiques confondues et en comparant avec les listes électorales, on constate que les candidates sont sous-représentées dans les articles (presse écrite et numérique) et autres contributions audio et vidéo, ainsi qu’au niveau des images. Pourtant, concernant les candidat-e-s présent-e-s dans les médias, il a été relevé que leur présentation est relativement uniforme et très peu liée au genre. A quelques exceptions près, ni l’apparence, ni la vie privée n’ont été stigmatisées et aucune compétence thématique déterminée n’est attribuée plus aux femmes qu’aux hommes.

Ainsi, mis à part la sous-représentation, on peut dire que les candidates et candidats sont généralement présentés de manière égale lors de la couverture médiatique préélectorale; une pratique qui se distingue donc positivement de la représentation habituelle des femmes et des hommes dans les médias.

L’étude «Gender und Medien im Vorfeld der eidgenössischen Wahlen 2015» a été menée par le Département des sciences de la communication et des médias (DCM) de l'Université de Fribourg, sous la direction de Stephanie Fiechtner, MA, du Professeur Manuel Puppis et de la Professeure Philomen Schönhagen. Elle a été financée par la Commission fédérale pour les questions féminines (CFQF), l’Office fédéral de la communication (OFCOM) et la SRG SSR.




Source: Service Communication et Médias , +41 26 300 70 34