Lisa et Mia, Agroscope lance deux nouvelles variétés d’abricot

    -     Deutsch
Lisa & Mia

Lisa & Mia

Conthey, 20.07.2018 - Agroscope sort deux nouvelles variétés d’abricots, Mia et Lisa, fruits de croisements avec le fameux Luizet du Valais. Si elles ont hérité de ses qualités gustatives, elles présentent aussi des avantages recherchés : tolérance aux maladies (moniliose pour Lisa, bactériose pour Mia), belle couleur orange et rouge, récolte début à mi-juillet, peu sensible au transport, et bonne conservation.

Les plants des deux nouvelles variétés, Mia et Lisa, sont commercialisés par Varicom, une entreprise qui commercialise les fruits issus de la sélection d’Agroscope.

La sélection variétale, pourquoi ?

Le programme de création variétale de l’abricot d’Agroscope a démarré il y a 18 ans avec les objectifs suivants : mettre en valeur la qualité gustative du Luizet, développer la tolérance aux maladies, l’aptitude au transport et à la conservation, et favoriser une récolte précoce ou tardive pour allonger la saison.

L’amélioration génétiques des abricots fait partie du programme de sélection d’Agroscope. Blés, soja, herbages, vignes, pommes, poires, plantes aromatiques et médicinales les cultures doivent présenter de bons rendements, résister aux maladies et aux stress climatiques, et encore correspondre à la demande du marché.

La sélection variétale répond donc aux besoins de l’ensemble de la filière, producteurs, distributeurs et des consommateurs, dans une perspective de durabilité.

La sélection variétale des abricots : comment ?

Chaque année, le travail de sélection des abricots commence par le choix des parents et la pollinisation des inflorescences à la main. Quelques 6000 croisements sont ainsi réalisés sur le site de Conthey et 1500 abricot sont récoltés.

Après une période de froid artificiel, les noyaux germent et donnent naissance à un millier de plantules, futurs arbres. Ces derniers sont évalués durant 5 ans en fonction des plusieurs critères : l’arbre (tolérance aux maladies, charpente, productivité), l’aspect de l’abricot (couleur, forme, calibre), et sa saveur (texture, jutosité, sucre, acidité, arôme).

De ce parcours ne sont retenus que 3 à 4 hybrides qui sont greffés et évalués à nouveau pendant 10 ans sur différents sites. Des tests plus approfondis sont réalisés et portent notamment sur la qualité gustative et nutritionnelle ainsi que sur l’aptitude à l’entreposage et au transport. Dans le cas de Lisa et Mia, la pollinisation a eu lieu en 2003, suivie de 15 ans de travail de sélection, pour aboutir à des variétés performantes.

Plus rapide grâce à la génomique

La grande diversité générée par les croisements permet de sélectionner les descendants présentant le plus de qualités souhaitées. Aux observations et analyses réalisées sur les arbres et les fruits, viennent s’ajouter les progrès du séquençage à haut débit. Cette technologie permet d’identifier les séquences du génome responsables, par exemple, de la tolérance à la moniliose, une maladie fongique de certains arbres fruitiers. Grâce à une analyse ciblée, il est possible de reconnaître la présence ou l’absence d’une tolérance dès le développement d’une plante, ce qui permet de réduire de 3 à 5 ans la durée du processus de sélection.

Depuis plusieurs années, Agroscope développe avec succès des méthodes d’analyse basées au moyen de marqueurs moléculaires pour tester la tolérance des abricotiers aux maladies les plus importantes. Lisa et Mia constituent une étape importante dans ce processus envers une production d’abricots économiquement et écologiquement durable. Ce processus continue avec notamment la création d’un croisement de ces deux variétés, tolérant à la fois à la moniliose et à la bactériose.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |