Découverte d’un nouveau type de neutropénie congénitale de l’enfant

Des chercheurs ont découvert un nouveau mécanisme moléculaire responsable de causer une défaillance médullaire, soit une anomalie de production de cellules par la moelle osseuse.

Chez les nourrissons et les très jeunes enfants, une moelle osseuse défaillante peut avoir des conséquences catastrophiques (infections, saignements et anémie), et s’associer au développement d’un cancer du sang. La majorité de ces maladies s’expliquent par des mutations dans plusieurs gènes liés à la production et à la fonction des cellules sanguines. Certaines situations cliniques restent toutefois encore inexpliquées.

Il y a 10 ans, après avoir soigné un nourrisson atteint de neutropénie très sévère (un déficit immunitaire caractérisé par le manque de neutrophiles, un type de globules blancs) sans cause identifiable par un greffe de moelle osseuse, le Dr Raffaele Renella du CHUV-UNIL et le Dr David Williams du Boston Children’s Hospital ont débuté des recherches visant à en savoir plus.

Une nouvelle mutation dans le gène SEPT6 identifiée

En raison du tableau clinique inhabituel de ce patient, les chercheurs ont séquencé son génome en identifiant une nouvelle mutation dans SEPT6, un gène jouant un rôle dans l’architecture des cellules. ’Ce gène avait déjà été associé à des leucémies chez les nourrissons mais de manière très différente, et surtout n’avait jamais été associé à une maladie génétique humaine innée’ commente Raffaele Renella. Les chercheurs ont ensuite eu recours à des cellules souches pluripotentes dérivées directement du patient, des méthodes d’édition génique in-vitro ainsi que des systèmes d’intelligence artificielle pour démontrer que la mutation était bien responsable de la maladie de cet enfant. Depuis la publication de ces découvertes, d’autres enfants se présentant de manière semblable ont été identifiés comme ayant des mutations dans SEPT6.

Nouvelles pistes thérapeutiques

Cette découverte est intéressante à plusieurs titres. Tout d’abord, elle permet d’aider au diagnostic d’enfants avec neutropénie mais elle ouvre également de nouvelles pistes thérapeutiques pour les leucémies ou myélodysplasies. ’Dans le cadre de cette recherche, nous avons également découvert que les septines, un groupe de protéines peu étudiées, jouent un rôle dans la production de globules blancs dans la moelle osseuse’ explique Raffaele Renella.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |