Efforts physiques courts aussi bénéfiques

 (Image: Pixabay © CC0)

(Image: Pixabay © CC0)

Des chercheurs ont répondu à la question de savoir pourquoi des efforts intenses et courts de type sprints répétés améliorent la forme physique aussi bien - voire mieux - que des efforts de moyenne intensité, plus prolongés.

Nadège Zanou et ses collègues de l’Université de Lausanne ont mis en évidence qu’une fuite de calcium à travers un canal important pour la contraction musculaire, le récepteur à la ryanodine (RyR), jusqu’alors considéré comme néfaste, pouvait s’avérer bénéfique. En effet l’équipe a identifié qu’une seule session de sprints répétés, contrairement à une session d’exercice continu à intensité modérée, induisait une fuite calcique à travers ce canal RyR dans la cellule musculaire.

Cette fuite a une caractéristique particulière qui la rend bénéfique : elle est transitoire et le calcium est capté par les mitochondries, ’ les centrales énergétiques ’ des cellules, activant des enzymes clés impliquées dans le métabolisme. Ceci augmente la respiration cellulaire et la production d’énergie, ce qui contribue à l’amélioration de la condition physique globale.

L’équipe de Zanou, Place et de Kayser vient donc d’identifier un des mécanismes moléculaires expliquant l’efficacité particulière de l’exercice de type sprints répétés, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de recherche. Un intérêt important de ce type d’entraînement est que des résultats peuvent être obtenus en un minimum de temps tout en étant particulièrement efficace, ce qui ouvre des perspectives intéressantes pour l’utilisation de ce type d’effort comme moyen thérapeutique.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |