Les magasins de l’avenir

      -      English  -  Deutsch  -  Français
Le statu quo des magasins Lidl existants servira de base à des mesures d’o

Le statu quo des magasins Lidl existants servira de base à des mesures d’optimisation concrètes et au concept énergétique innovant. Source de l’ Lidl Suisse

Lidl Suisse veut exploiter ses magasins de manière encore plus durable et efficace à l’avenir. Dans le cadre d’un projet commun avec l’Empa, ce plan est maintenant mis en pratique. Tout d’abord, la consommation d’énergie et l’interaction des différents systèmes dans les magasins existants seront analysées. A partir de là, les chercheurs de l’Empa développent un concept optimisé pour les magasins de l’avenir.

Lidl Suisse s’est engagé dans une stratégie énergétique durable. Avec la certification ISO 50001, Lidl Suisse a décidé d’optimiser en permanence les opérations dans ses magasins depuis 2014, de promouvoir l’énergie durable et de réduire ainsi les émissions de CO2. Un autre élément important de la stratégie est la planification et la construction de nouveaux magasins. Dès 2021, de nouvelles filiales doivent être construits selon un concept énergétique innovant. "Il est très important pour nous que nos futurs sites soient à l’épreuve du temps et durables en termes de matériaux de construction, de consommation d’énergie et de technologie", déclare Reto Ruch, directeur de l’immobilier de Lidl Suisse. L’initiative Lidl Suisse recèle un grand potentiel : les quelque 150 magasins suisses consomment ensemble autant d’énergie qu’une ville suisse de taille moyenne. Une quantité correspondante d’énergie peut être économisée avec la technologie appropriée.

Comme base pour les mesures d’optimisation et pour le concept des futures filiales, il faut d’abord analyser le statu quo des filiales existantes. Lidl Suisse est soutenu par le Urban Energy Systems Lab de l’Empa pour cela. En collaboration avec la spin-off de l’Empa, Sympheny, l’équipe étudie la consommation d’énergie sur les sites existants de Lidl et l’interaction des différents systèmes tels que le chauffage, la ventilation et le refroidissement, la réfrigération et la congélation des produits, les systèmes photovoltaïques et les stations de recharge électrique.

D’une part, des mesures concrètes d’optimisation sont dérivées d’après les résultats de l’étude. Elles peuvent être facilement appliquées aux filiales existantes et contribuent à réduire la consommation d’énergie et les émissions. D’autre part, les systèmes énergétiques alternatifs sont testés au moyen de simulations informatiques, par exemple l’expansion du photovoltaïque, l’utilisation de systèmes de stockage d’énergie ou l’optimisation de l’utilisation de la chaleur résiduelle des congélateurs et des fours. "Notre objectif est d’aider Lidl Suisse avec nos recherches pour améliorer encore la durabilité, réduire les émissions à l’avenir et optimiser la gestion de l’énergie", déclare Curdin Derungs, chercheur à l’Empa. Ainsi, la recherche et l’industrie travaillent ensemble pour concevoir les magasins de l’avenir.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |