Baromètre des places d’apprentissage d’avril 2013: situation stable

    -     Deutsch
Berne, 19.06.2013 - La situation sur le marché des places d’apprentissage s’est, dans l’ensemble, présentée de manière stable en avril 2013. Tandis que la demande de places d’apprentissage a légèrement diminué par rapport à 2012, l’offre, elle, a quelque peu augmenté. Ce constat ressort des projections du baromètre des places d’apprentissage effectuées par l’Institut LINK sur mandat du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation.


A la date de référence, le 15 avril 2013, 78’000 jeunes (2012: 80’500) étaient à la recherche d’une place d’apprentissage. De leur côté, les entreprises proposaient 81’500 places d’apprentissage (2012: 80’000). L’expérience a montré que les chiffres concernant aussi bien l’offre que la demande évolueront encore d’ici la rentrée en août prochain, notamment en raison des changements d’orientation de la part des jeunes et du recrutement plus intensif d’apprentis en Suisse romande et au Tessin à partir du printemps.

Les résultats du sondage mené aussi bien auprès des jeunes que des entreprises laissent prévoir que les places de formation seront cette année attribuées plus tardivement que l’an dernier. Le 15 avril 2013, 51’000 jeunes avaient reçu une réponse positive, c’est-à-dire 7000 de moins qu’en 2012. Les entreprises ont indiqué que 56’500 places d’apprentissage (2012: 58’000) ont été attribuées de manière définitive. Le nombre de jeunes qui n’avaient pas encore trouvé de solution et qui s’intéressaient exclusivement aux places d’apprentissage a augmenté par rapport à l’année dernière et est passé de 15’000 à 18’000. Les entreprises estiment à 25’000 le nombre de places d’apprentissage encore vacantes (2012: 22’000). Comme l’année précédente, l’offre de places d’apprentissage dépasse ainsi la demande des jeunes.

Dans les branches «arts graphiques/arts», «santé/social», «informatique», «industries de transformation» et «ventes», la demande en places d’apprentissage est plus importante que l’offre. C’est dans le domaine «santé/social» que la demande est la plus forte. Dans les secteurs «architecture et construction», «bureau et technologies de l’information», «agriculture» et «professions techniques», l’offre dépasse la demande, même si, pour les «professions techniques», l’offre a diminué alors que la demande est restée stable. Par rapport à 2012, le surplus d’offres a ainsi diminué de 5000 places de formation pour passer à 1500 places en 2013. Dans le secteur «services», l’offre correspond à la demande.

Dans l’ensemble, le 15 avril 2013, on a dénombré 141’000 jeunes (2012: 145’000) confrontés au choix d’une formation. Cette diminution pourrait être liée au recul démographique chez les jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire.

Le baromètre des places d’apprentissage est réalisé tous les ans en avril et en août. Pour les besoins de l’enquête de ce printemps, 2798 jeunes de 14 à 20 ans ont été interrogés par téléphone entre le 2 et le 24 avril 2013. L’intervalle de confiance se situe à +/- 1,9 % pour cet échantillonnage. Du côté des entreprises, 7100 entreprises avec au moins deux collaborateurs ont été contactées par écrit; 5889 d’entre elles, dont 1694 entreprises formatrices, ont participé à cette enquête entre le 28 mars et le 5 mai 2013. L’intervalle de confiance se situe à +/- 2,4 % pour cet échantillonnage.