BASF est l’un des membres fondateurs de l’association « value balancing alliance e.V. »

    -     Deutsch
  • Cette alliance intersectorielle développe et pilote un modèle visant à mesurer les apports de valeur pour l’environnement, la société et l’économie
  • Cette alliance bénéficie du soutien de Deloitte, d’EY, de KPMG, de PwC, de l’OCDE, ainsi que de grandes universités et de parties prenantes issues de gouvernements, de la société civile et d’organismes de normalisation


Quelles sont les contributions des entreprises à la société, sur le plan écologique, humain, social et financier - Et comment mesurer et comparer ces contributions - Par la récente création de l’association « value balancing alliance e.V. » ayant son siège à Francfort-sur-le-Main, BASF entend, avec sept autres multinationales, développer une norme qui permettra de mesurer ces contributions en termes monétaires. L’alliance est soutenue notamment par les cabinets d’audit Deloitte, EY, KPMG, PwC, ainsi que par l’OCDE. Les autres membres fondateurs de cette organisation à but non lucratif sont les sociétés Bosch, Deutsche Bank, LafargeHolcim, Novartis, Philip Morris International, SAP et SK.

« Notre objectif est de proposer une vision plus large de la performance des entreprises », a déclaré Saori Dubourg, membre du directoire de BASF SE. « C’est en appliquant une approche holistique à ces valeurs que nous souhaitons prendre en compte de manière exhaustive les effets des entreprises sur l’environnement, la société et l’économie. La création de valeurs sur le long terme constitue la base du succès durable des entreprises. »

L’association « value balancing alliance e.V. » s’est fixé pour objectif de développer, dans un délai de trois ans, un modèle permettant de mesurer cette création de valeur multidimensionnelle, d’en tester l’utilisation et de définir les obligations de publication et de reporting en découlant. « Au sein de l’alliance, nous souhaitons par ailleurs normaliser les différentes approches actuellement utilisées par les entreprises et permettre ainsi la comparaison des résultats. Cela nous permettra de rendre transparente la contribution réelle des entreprises à la société », explique Christian Heller, CEO de value balancing alliance e.V.

Pour sa part, BASF a commencé dès 2013 à mettre en oeuvre le programme « Value-to-Society » au sein de son entreprise. En collaboration avec des experts externes, BASF a élaboré cette approche afin d’évaluer en termes monétaires les effets économiques, écologiques et sociaux de ses activités commerciales tout au long de la chaîne de création de valeur. BASF partage ses expériences dans le cadre de réseaux et d’initiatives tels que le « World Business Council for Sustainable Development » (WBCSD), la « Natural Capital Coalition », l’« Impact Valuation Roundtable » ou l’« Embankment Project for Inclusive Capitalism ». Par ailleurs, BASF s’implique dans les processus de normalisation correspondants au sein de l’Organisation internationale de normalisation (ISO).

Pour plus d’informations sur la value balancing alliance, veuillez consulter le site suivant : www.value-balancing.­com/ . Des informations complémentaires sur l’approche « Value-to-Society » de BASF peuvent être consultées ici.