Bioinformatique : la Suisse participe à ELIXIR, l’infrastructure européenne d’information biologique

©SIB
©SIB

Le Secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, Mauro Dell’Ambroggio, a signé l’accord de consortium international d’ELIXIR - European Life Science Infrastructure for Biological Information - une initiative de l’Union européenne visant à garantir l’avenir des données biologiques.

L’objectif est la création et le maintien d’une infrastructure bioinformatique européenne par la mise en réseau des bases de données les plus complètes de la planète au profit d’innombrables domaines de recherche. Le SIB Institut Suisse de Bioinformatique, dont la Direction générale est située sur le campus de l’UNIL, sera le noeud suisse et jouera ainsi un rôle clé dans le lancement et la réussite d’ELIXIR.

La communauté des sciences de la vie produit un volume croissant de données, un vrai déluge de données, qui doivent être collectées, stockées, analysées et mises à disposition des chercheurs dans le monde entier. Alors que l’on s’attend pour les dix années à venir à une augmentation exponentielle de la production de données du fait de l’émergence de nouvelles technologies telles que le séquençage d’ADN de nouvelle génération, le besoin d’une coordination internationale pour gérer les données biologiques et les traiter se fait de plus en plus pressant. ELIXIR permettra la mise en place et le maintien d’une infrastructure européenne durable pour les informations biologiques, car elles sont indispensables à la recherche en sciences de la vie et à son application dans de nombreux domaines tels que la médecine, l’environnement, la bio-industrie et la société en général.

L’accord de consortium international fixe la structure d’ELIXIR de même que les tâches des Etats partenaires et celles du Laboratoire européen de biologie moléculaire LEBM, qui conduit le projet.

Le « Hub » d’ELIXIR, soit la station centrale, est rattaché à l’Institut européen de bioinformatique à Hinxton près de Cambridge (Grande-Bretagne), qui est une filiale du Laboratoire européen de biologie moléculaire (LEBM). Le SIB sera le « noeud » suisse et contribuera activement à toutes les prestations d’ELIXIR en donnant accès à ses ressources bioinformatiques et services de haute-qualité, et en partageant son expérience dans le domaine de la formation. Le SIB veillera en outre à ce que la base de données suisse de protéines UniProtKB/Swiss-Prot, de renommée mondiale, soit soutenue par ELIXIR.

Pour Ron Appel, directeur du SIB Institut Suisse de Bioinformatique « Elixir va donner une nouvelle dimension à la collaboration européenne en biologie computationnelle et ouvrir la porte à la science du futur». Il se dit en outre « fier que la Suisse, qui représente la plus grande concentration de bioinformaticiens au monde, soit un des premiers pays à signer l’accord international ».