Collaboration pour des bâtiments durables

    -     English  -  Deutsch
Tanja Zimmermann, membre de la direction de l’Empa, et Seung Heon Han, pré

Tanja Zimmermann, membre de la direction de l’Empa, et Seung Heon Han, président du KICT, avec le protocole d’accord signé, entourés de représentants des deux institutions. Photo : KICT

L’Empa et l’Institut coréen de génie civil et de technologie du bâtiment (KICT) veulent travailler ensemble pour une société durable et en réseau. Les activités de recherche communes seront axées sur les bâtiments intelligents et l’utilisation durable des ressources naturelles et de l’énergie.

Les défis globaux appellent à une coopération internationale : en signant un protocole d’accord lors de la Conférence Europe-Corée sur la science et la technologie 2019 à Vienne, l’Empa et le KICT ont annoncé leur intention de fournir des efforts de recherche communs dans les mois à venir. L’accent sera mis sur des questions telles que les suivantes : Quel rôle les bâtiments jouent-ils dans un système énergétique durable - Comment le secteur de la construction fait-il face à la rareté des ressources - Comment notre parc immobilier doit-il réagir aux changements démographiques ?

Ces questions, prises d’un lot de questions similaires, préoccupent les deux institutions. Le KICT et l’Empa ne se limitent pas à des activités de recherche pure, mais s’efforcent de mettre en oeuvre de nouvelles idées aussi concrètement que possible dans des bâtiments et plateformes de démonstration. Sur le campus de l’Empa à Dübendorf, le bâtiment de recherche et d’innovation "NEST" , la plate-forme de recherche énergétique "Energy Hub" (ehub) , le démonstrateur de mobilité "move" et l’équivalent numérique de ces trois démonstrateurs - le "Digital Hub" (dhub) - ont été construits ces dernières années. En même temps, une Maison Modulaire et une Maison Zéro Energie ont été construites au KICT. La première explore les possibilités de la préfabrication modulaire et la seconde sert au développement de technologies économes en énergie et à la production durable d’électricité dans les bâtiments. Le programme de recherche KICT Smart Healthy Home étudie également le potentiel de maisons intelligentes et de l’intelligence artificielle (IA) pour la coexistence de tous les groupes d’âge.

Grâce à cette coopération, les deux institutions de recherche espèrent bénéficier des connaissances et de l’expérience de l’autre. "Nous nous réjouissons de collaborer avec le KICT et sommes convaincus que les défis globaux peuvent être relevés au mieux par un échange international de connaissances et d’expériences", déclare Tanja Zimmermann, membre de la direction de l’Empa. Le chef du Département des matériaux fonctionnels a signé le protocole d’accord à Vienne le 17 juillet avec le président du KICT, Seung Heon Han. Lors d’un atelier organisé pendant la conférence, les représentants des deux institutions de recherche ont déjà développé des idées initiales pour des projets communs. Dans les mois à venir, ces idées vont être concrétisées.