Convention de Bonn : le Conseil fédéral approuve le mandat de la délégation suisse

La 13e Conférence des Parties à la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (Convention de Bonn) se tiendra du 15 au 22 février 2020 à Gandhinagar, en Inde. À cette occasion, la Suisse poursuivra son engagement international en faveur de la protection de ces espèces sauvages. Le 29 janvier 2020, le Conseil fédéral a approuvé le mandat de la délégation suisse à cette fin.

La Convention de Bonn a pour objectif de protéger les espèces sauvages migratrices quel que soit leur habitat (terrestre, aquatique ou aérien). Elle vise, d’une part, à sauvegarder les espèces les plus menacées à l’échelle mondiale et, d’autre part, à réduire au minimum voire à éliminer les effets négatifs des activités humaines ou des obstacles qui entravent la migration des espèces.

La mise en réseau des milieux naturels constituera le thème principal de cette 13e Conférence des Parties. En effet, la perte et le morcellement des milieux naturels menacent, dans le monde entier, les espèces qui sont tributaires de territoires interconnectés pour se nourrir, se reproduire ou se reposer au cours de leur périple migratoire. La mise en réseau écologique des milieux naturels sera également à l’ordre du jour de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, qui aura lieu en Chine à l’automne 2020. Il s’agira dans ce cadre de définir une nouvelle stratégie internationale pour la protection de la biodiversité.

Si la délégation suisse s’engagera pour que les espèces les plus menacées soient protégées efficacement, elle Å“uvrera également afin de renforcer la collaboration entre les Parties à cette convention et d’autres conventions et organisations dans le domaine de la diversité biologique.

This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |