Coronavirus : restaurants, établissements culturels, installations de sport et de loisirs resteront fermés jusqu’à fin février

    -     Deutsch
La situation épidémiologique reste tendue. C’est pourquoi le Conseil fédéral prévoit de prolonger de cinq semaines, jusqu’à la fin février, les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Réuni en séance extraordinaire, le Conseil fédéral s’est entretenu à ce sujet le 6 janvier 2021 et a convenu de prendre sa décision le 13 janvier, après avoir consulté les cantons. Lors de cette consultation, il présentera également un certain nombre de mesures de renforcement possibles. En outre, le Conseil fédéral a levé la règle d’exemption pour les cantons qui connaissent une évolution favorable ; les restaurants, les établissements culturels et les installations de sport et de loisirs devront rester fermés dans toute la Suisse à partir du 9 janvier.

Les chiffres actuels reflètent mal la situation épidémiologique. Si le nombre de cas a légèrement diminué ces derniers jours, le nombre de tests effectués est toutefois nettement inférieur à celui d’avant les fêtes. Une augmentation du nombre de cas après les vacances ne peut être exclue. En outre, l’apparition de nouveaux variants plus contagieux augmente la probabilité d’une recrudescence. La situation épidémiologique reste tendue : le nombre d’infections, d’hospitalisations et de décès ainsi que la charge pesant sur le personnel de santé restent très élevés.

Prolongation proposée de cinq semaines
Il est déjà prévisible que le nombre de cas ne diminuera pas de manière significative et durable ces prochaines semaines. C’est pourquoi le Conseil fédéral part de l’idée qu’il faudra maintenir au-delà du 22 janvier 2021 les mesures décidées le 18 décembre 2020. Il propose de prolonger de cinq semaines, jusqu’à la fin février, la fermeture des restaurants, des établissements culturels et des installations de sport et de loisirs. Cette annonce vise à soutenir la planification des entreprises concernées et de leur personnel. Le Conseil fédéral prendra sa décision sur cette prolongation et sa durée lors de sa séance du 13 janvier, après avoir consulté les cantons. Le même jour, il adoptera d’autres mesures visant à atténuer les conséquences économiques.

Durcissement mis en consultation auprès des cantons
Le Conseil fédéral consultera les cantons sur un éventuel durcissement des mesures afin de pouvoir réagir rapidement si nécessaire. Les mesures envisagées portent sur l’obligation de travailler à domicile, la fermeture des magasins, des restrictions supplémentaires concernant les rassemblements et les événements privés, la protection accrue des personnes vulnérables et des mesures plus étendues sur le lieu de travail. De leur côté, les cantons examineront quelles mesures pourraient être prises dans les écoles obligatoires s’il devenait inévitable d’intervenir plus encore.

Les mêmes règles dans toute la Suisse
Le Conseil fédéral a également décidé aujourd’hui que les mêmes règles de base devront s’appliquer dans toute la Suisse. Il ne sera donc plus possible pour les cantons d’assouplir les fermetures en cas de situation épidémiologique favorable. Le Conseil fédéral veut ainsi empêcher le tourisme d’achat et le tourisme gastronomique entre cantons et renforcer l’acceptation des mesures. Il a adapté en ce sens l’ordonnance COVID-19 situation particulière. Cette modification entrera en vigueur ce samedi 9 janvier.

Conseil fédéral
www.admin.ch/gov/fr/­accueil.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Office fédéral de la santé publique
http://www.bag.admin.ch