Découverte d’une nouvelle forme de symbiose

    -     English  -  Deutsch
Représentation imagée de l’endosymbiote ,Candidatus Azoamicus ciliaticola&

Représentation imagée de l’endosymbiote ,Candidatus Azoamicus ciliaticola’ et de son hôte, le cilié. (©Institut Max Planck de microbiologie marine, cf. Ahmerkamp)

Une bactérie dont le rôle est de respirer pour un cilié et de l’alimenter en énergie a été découverte dans un unicellulaire cilié du lac de Zoug. Cet organisme appelé endosymbiote utilise pour cela non de l’oxygène mais du nitrate.

Elles sont aussi décrites comme les «centrales énergétiques» des cellules: les mitochondries. Présentes dans la plupart des cellules possédant un noyau cellulaire, elles les fournissent en énergie. On supposait jusqu’à présent que seules les mitochondries pouvaient assumer la tâche de fournisseurs en énergie. Des chercheurs de l’Institut Max Planck de microbiologie marine, le Max-Planck-Genom Center et l’institut de recherche sur l’eau Eawag ont prouvé que cette hypothèse est erronée. Leurs découvertes, publiées dans le prestigieux magazine scientifique Nature, jettent une lumière complètement nouvelle sur l’approvisionnement en énergie des cellules vivant en milieu exempt d’oxygène.

De plus amples informations sur cette nouvelle découverte sont disponibles sur le site internet de l’Institut Max Planck de microbiologie marine en anglais et en allemand.

New form of symbiosis discovered

Neue Form der Symbiose entdeckt

Jon S. Graf, Sina Schorn, Katharina Kitzinger, Soeren Ahmerkamp, Christian Woehle, Bruno Huettel, Carsten J. Schubert, Marcel M. M. Kuypers, Jana Milucka: Anaerobic endosymbiont generates energy for ciliate host by denitrification. 2021
doi.org/10.1038/s415­86-021-03297-6

  • Max-Planck-Institut für Marine Mikrobiologie, Bremen, Deutschland
  • Max-Planck-Genom Zentrum Köln, Max-Planck-Institut für Pflanzenzüchtungsforschung, Köln, Deutschland
  • Eawag Wasserforschungsinstitut, Kastanienbaum, Schweiz