Des solutions pour l’avenir de la recherche nutritionnelle

    -     English  -  Deutsch
Chaque jour, nous choisissons la nourriture que nous mangeons et influençons ainsi notre état de santé, consciemment ou non. Ce lien entre alimentation et santé est au coeur des préoccupations de la recherche nutritionnelle, qui s’est réunie à Berne du 7 au 12 septembre 2019 pour la 16e conférence annuelle de l’association de nutrigénomique NuGO. Dans ce cadre, un atelier a aussi rassemblé des expert-e-s de l’alimentation et de la nutrition, qui ont débattu des défis actuels de la recherche nutritionnelle en Suisse.

250 spécialistes de la nutrition à Berne

Comment bénéficier des avancées des sciences de la nutrition pour élaborer des régimes alimentaires plus sains? Afin de répondre à cette question, 250 chercheur-e-s et expert-e-s de Suisse et du monde entier se sont rassemblé-e-s à Berne du 7 au 12 septembre 2019 dans le cadre de la 16e conférence annuelle de l’association de nutrigénomique NuGO. Ce réseau international a pour but de promouvoir la recherche nutritionnelle à l’aide d’outils analytiques modernes des sciences de la vie. Au programme de l’événement co-organisé par Agroscope et l’association NuGO: des conférences à propos de l’impact du changement climatique sur la nutrition et la santé, de différentes méthodes moléculaires permettant d’analyser la consommation alimentaire ou encore de la gestion diététique personnalisée du surpoids et de l’obésité.

«L’idée de ce congrès était de créer des ponts entre les sciences alimentaires et la recherche nutritionnelle», explique Guy Vergères, responsable du groupe «Biologie nutritionnelle et fonctionnelle» à Agroscope et président du comité scientifique de NuGOweek 2019. Ainsi, chercheur-e-s en début de carrière, scientifiques confirmé-e-s et professionnel-le-s de la nutrition ont échangé leurs connaissances et expériences liées à l’alimentation humaine. Agroscope a d’autre part vu sa place renforcée au sein de l’association avec la nomination de Guy Vergères à la présidence de NuGO.

Défis et solutions pour la recherche nutritionnelle en Suisse

Bien que la recherche nutritionnelle connaisse un essor en Suisse, d’importantes lacunes demeurent. C’est l’un des constats à retenir de l’atelier du 12 septembre, organisé en marge de NuGOweek 2019 à l’initiative du comité national de l’International Union of Nutritional Sciences (IUNS) avec le soutien d’Agroscope. Les participant-e-s à ce workshop comprenaient des chercheur-e-s en nutrition ainsi que des expert-e-s issu-e-s des domaines de la production agricole, de l’industrie alimentaire et nutritionnelle, du conseil en nutrition et de la santé publique.

A plusieurs reprises, des intervenant-e-s ont évoqué la nécessité d’affiner la collecte de données concernant les habitudes alimentaires de la population suisse, ainsi que de développer des outils d’analyse plus performants. D’autre part, des déficits structurels ont été mentionnés, comme la fragmentation des ressources financières allouées à la recherche nutritionnelle ou encore la communication lacunaire des résultats scientifiques à la population. «L’atelier a mis en lumière de nombreux intérêts communs aux différentes parties prenantes. Cela s’est traduit par une réelle volonté de s’allier pour dessiner ensemble l’avenir de la recherche nutritionnelle en Suisse», résume Guy Vergères. Ainsi, la discussion a fait émerger des pistes d’amélioration qui figureront bientôt dans un rapport financé par l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

Agroscope développe la recherche sur l’alimentation

Bien que la cigarette et l’alcool affectent grandement notre état de santé, c’est en réalité l’alimentation qui a l’impact le plus important. De mauvaises habitudes alimentaires augmentent en effet le risque de contracter des maladies cardiovasculaires et dans certains cas, font diminuer l’espérance de vie. Afin de rester en forme, il est donc conseillé d’adopter un mode d’alimentation sain, avec des fruits et des légumes en suffisance. A Agroscope, l’alimentation est intégrée à une approche systémique de l’agriculture, allant de la production de denrées à l’assimilation de celles-ci dans l’organisme humain. Agroscope, en axant ses activités de recherche sur les besoins de la population suisse, contribue à la production d’aliments de qualité ainsi qu’à une agriculture durable. A côté de l’analyse de la consommation alimentaire à l’aide de la nutrigénomique (Vionnet, et al., 2019), d’autres projets de recherche étudient par exemple l’impact environnemental de la production et de la consommation de différentes catégories de denrées (Poore & Nemecek, 2018).