Deux nouveaux projets de recherche et d’innovation multidisciplinaires dans le domaine spatial

- DE- FR
Le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche a annoncé le 31.08.2023 la sélection de deux projets de recherche et d’innovation dans le cadre des activités nationales dans le domaine spatial. Ces projets MARVIS (Multidisciplinary Advanced Research Ventures in Space), issus d'un appel à projets lancé en 2022 par le Fonds national suisse (FNS), se distinguent par leur caractère multidisciplinaire et leur potentiel à développer des compétences thématiques spécialisées dans le domaine spatial, ainsi que leur potentiel en matière d’exploitation des résultats au sein des activités de l'Agence spatiale européenne (ESA).

La procédure de sélection de ces projets MARVIS, requiert une évaluation approfondie menée par le FNS au niveau scientifique et technologique. Dans le cadre de cette évaluation, des experts de l’ESA ont également été impliqués.

Après cette évaluation et un examen sous l’angle de la politique de la recherche et d’innovation et de la politique spatiale suisse mené par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation, qui est l’organe compétent en la matière, le DEFR a décidé de soutenir la mise en oeuvre de deux projets de consortium.

Le projet SUBICE de l’Université de Berne en collaboration avec la HES-SO ainsi que Thales-Alenia Space Schweiz AG a pour but le développement d’une nouvelle méthode permettant de déterminer comment la glace d’eau et les matériaux réfractaires sont physiquement connectés dans les sous-surfaces des cibles planétaires à des échelles centimétriques. La contribution fédérale pour la période 2023-2025 s’élève à environ 1,3 million de CHF.

Le projet openSPACE du Paul Scherrer Institut en collaboration avec l’ETH Zürich et Almatech SA vise la création d’une plateforme européenne de simulation nucléaire pour les applications spatiales et les évaluations conceptuelles. La contribution fédérale pour la période 2023 à 2026 s’élève à environ 1 million de CHF.

Outre par la qualité scientifique et technologique, ces deux projets se caractérisent également par leur potentiel en matière d’utilisation des résultats au sein des activités de l’ESA. Ces projets de consortium s’inscrivent dans le cadre des objectifs stratégiques visant à développer des compétences spécialisées dans le domaine spatial au sein des établissements de recherche des hautes écoles. Ils renforcent la position de la Suisse dans le secteur spatial, favorisent la collaboration nationale et internationale, et contribuent à la mise en oeuvre de la politique spatiale suisse.

Le soutien à ces initiatives témoigne de l’engagement continu de la Suisse pour la recherche et l’innovation spatiales, renforçant ainsi sa place en tant que partenaire clé au sein de la communauté spatiale internationale.