Deux projets CROSS à l’IGD sur les questions de mobilité

Image : Nils Hamel et Guillaume Drevon

Image : Nils Hamel et Guillaume Drevon

Les projets CROSS encouragent la collaboration entre les chercheurs de l’UNIL et de l’EPFL. Deux projets impliquant le Prof. Patrick Rérat ont démarré. L’un concerne l’analyse et la visualisation des rythmes quotidiens en Suisse. L’autre porte sur le réaménagement des routes d’agglomération en infrastructures multimodales.

Swiss in motion: analyzing and visualizing daily rhythms
Au cours des 50 dernières années, les développements technologiques dans le domaine des transports et des télécommunications ont contribué à la reconfiguration des pratiques de mobilité qui sont devenues plus complexes impliquant une accélération des rythmes quotidiens. Une abondante littérature critique a décrit les effets néfastes de l’accélération sur les individus, les structures sociales, les inégalités, les pratiques modales et les territoires. Au-delà d’une accélération considérée comme linéaire, les recherches récentes développées sur le cas de la Suisse suggèrent que les rythmes quotidiens présentent une diversité importante en termes de configuration spatio-temporelle et de densité d’activité. Comme le montre la littérature, l’analyse des rythmes quotidiens devient une question centrale. Le projet vise à développer de nouveaux dispositifs d’analyse à la rencontre des sciences sociales et informatiques pour améliorer la compréhension des rythmes quotidiens.

Equipe de recherche: Prof. Patrick Rérat et Yann Dubois (IGD UNIL), Prof. Frédéric Kaplan et Nils Hamel (DHLAB DHI CDH EPFL), Prof. Vincent Kaufmann et Guillaume Drevon (LASUR ENAC IA EPFL).

From “route cantonale” to “passage paysage”: threading zero impact mobilities in Swiss metropolitan areas through landscape infrastructure
Lorsque nous abordons le changement climatique mais aussi les différentes pollutions atmosphériques du point de vue de la mobilité et la recherche sur les infrastructures, nous sommes confrontés au défi d’assurer une transition vers une mobilité à faible empreinte carbone - marche, vélo, etc. - qui aille au-delà des solutions purement technologiques vers une approche holistique. Ce projet développera l’analyse et les méthodes nécessaires pour concevoir des infrastructures paysagères multimodales qui favorisent des stratégies de mobilité active, non seulement en tant que modes de transport efficaces, mais aussi en tant qu’expériences incarnées agréables et saines qui bénéficient d’écologies urbaines et régionales riches et résilientes, tout en contribuant à leur valorisation. Un catalogue de nouveaux types d’infrastructures appelés ‘passages paysage’ sera élaboré.

Equipe de recherche: Prof. Dieter Dietz, Lucía Garcia de Jalon et Aurèle Pulfer (ALICE IA ENAC EPFL), Prof. Patrick Rérat et José Ibarra (IGD UNIL),