Double succès pour le projet européen SRT-15 et l’Institut d’informatique de l’UniNE

  • > Pour les médias
  • > Pour les alumni
  • > Pour les étudiants
  • > Pour les collaborateurs
  • > For Prospective Students

Double succès pour le projet européen SRT-15 et l’Institut d’informatique de l’UniNE

25 juillet 2013

Lancé en octobre 2010, le projet SRT-15 s’est intéressé au traitement et à l’acheminement de données des grands réseaux d’entreprises. L’équipe de l’Institut d’informatique de l’Université de Neuchâtel emmenée par le professeur Pascal Felber et Etienne Rivière, maître-assistant, s’est vu décerner au début du mois le prix du meilleur article scientifique lors d’une conférence internationale au Texas, pour une communication décrivant une de ses principales contributions au projet*. Arrivé à son terme en mars 2013, le projet SRT-15 a en outre obtenu la mention « excellent » de la part du comité international d’experts chargé de juger l’ensemble de ses deux ans et demi d’activité.

Les infrastructures informatiques des entreprises subissent une profonde mutation pour pouvoir traiter et échanger de manière toujours plus rapide les masses de données générées par leurs activités. Pour des raisons de coûts et d’efficacité, une part croissante du traitement et de l’acheminement de l’information est opérée à distance, souvent à l’aide de prestataires de services d’informatique dématérialisée (ou « cloud computing » en anglais). Le projet SRT-15 visait à construire une plateforme informatique adaptée à ces nouveaux enjeux, conjuguant facilité de programmation, performance et sécurité.

La contribution principale de l’institut neuchâtelois au projet SRT-15 est une nouvelle approche pour transmettre et rediriger des contenus entre un grand nombre d’entités informatiques, en fonction des intérêts exprimés par les destinataires pour les contenus générés par les autres composants. Cet acheminement fondé sur le contenu se fait toutefois en protégeant les données et intérêts des applications et de leurs utilisateurs. Une possibilité d’application pourrait être le secteur de la santé, comme l’illustre Etienne Rivière : « un tel système pourrait servir à transmettre de manière automatique mais contrôlée des données pertinentes entre les systèmes d’information de différents acteurs de santé. Les résultats d’une analyse seraient ainsi rapidement transmis à l’hôpital, au médecin traitant, et au patient, sans risque de divulguer l’information à un tiers ». L’article primé présente l’architecture capable de supporter cette vision, en acheminant de grandes quantités de données de manière sûre et rapide.

En 2010, les deux chercheurs de l’Institut d’informatique et leur équipe avaient obtenu une enveloppe de 540’000 euros sur 2,8 millions d’euros octroyés par l’Union européenne pour l’ensemble du projet. Coordonné par la firme de logiciels d’entreprise SAP AG (Allemagne), SRT-15 impliquait également l’Université technique de Dresde, ainsi que les sociétés Epsilon SRL (Italie) et Yahoo! Iberia (Espagne). Cette dernière avait d’ailleurs offert en mars 2012 à l’Institut d’informatique de l’UniNE soixante serveurs haute-performance, un don qui a permis aux chercheurs de conduire les évaluations à grande échelle décrites dans l’article primé.