FNS: premier rapport sur le plagiat dans les requêtes

© FNS
© FNS

Entre octobre 2010 et septembre 2011, le FNS a traité dix cas d’éventuels plagiats dans les requêtes déposées. 5 cas avaient été signalés par des experts, 5 autres ont été identifiés par le logiciel nouvellement utilisé par le FNS.

Dans deux cas, l’enquête interne a conclu à un plagiat effectif. Les fautes ont été considérées comme minimes dans les autres cas.

Confronté ces dernières années à plusieurs cas de plagiat dans les requêtes déposées, le FNS utilise depuis octobre 2010 un logiciel de comparaison de textes. Ce logiciel analyse en détail des requêtes soupçonnées en comparant leurs textes à Internet et à des bases de données de littérature scientifique. Le logiciel permet aussi de tester de façon systématique des requêtes sélectionnées au hasard (actuellement 5% des requêtes soumises, soit 155 requêtes dans la période d’analyse).

Le FNS a acquis une année d’expérience avec ce logiciel. Ce dernier a été utilisé pour analyser cinq cas de soupçon de plagiat signalés par des experts mandatés pour l’évaluation des requêtes. Dans trois cas, les fautes commises se sont avérées minimes. L’enquête interne a conclu au plagiat effectif pour les deux autres cas, suivis de sanctions. En outre, le logiciel a identifié dans le cadre des tests aléatoires cinq autres requêtes soupçonnées de plagiat. Dans tous ces cas, les fautes se sont avérées minimes.

Le rapport «Plagiat dans les requêtes» décrit la pratique du FNS et énumère les cas traités depuis l’introduction du logiciel. Comme le logiciel s’est avéré utile, le FNS a décidé d’allonger d’une année la phase pilote.