Forum «Etat et médias dans la démocratie»

Forum «Etat et médias dans la démocratie»


Existe-t-il une dépendance entre l’Etat et les médias - A l’heure de l’internet, quel est le prix de la liberté de la presse - De telles questions seront au cœur du forum «Etat et médias dans la démocratie» qui se tiendra à l’Université de Fribourg, le 26 novembre 2010. Professionnels des médias, politiciens et spécialistes scientifiques des domaines du droit ainsi que des médias et communication participeront au débat.

Le forum «Etat et médias dans la démocratie» est organisé par l’association professionnelle de journalistes de Suisse (impressum) en collaboration avec le Département médias et science de la communication et l’Institut du fédéralisme de l’Université de Fribourg. Ouvert au grand public, il s’adresse aux professionnels – journalistes, éditeurs et producteurs de programmes radio et télévision – aux scientifiques – chercheurs et étudiants, particulièrement des domaines des sciences de la communication, de la sociologie, de l’économie et du droit – ainsi qu’à l’administration : parlementaires, politiciens, et cadres.

Nouvelles conditions cadre

En Suisse, les médias sont protégés par un droit fondamental à la liberté des médias (Art. 17 Cst). Cet article préserve la presse, la radio, la télévision, ainsi que les autres diffuseurs d’informations et représentations de toute intervention étatique, telle que la censure. L’Etat est également astreint à créer et maintenir des conditions cadre, juridiques et effectives, nécessaires à la diffusion d’informations, d’opinions et de représentations. Ces dernières années, ces conditions ont radicalement changé : aujourd’hui, les médias sont intégrés à des structures d’entreprises, dirigées par des principes de gestion. Dans de telles structures, la place accordée à la diversité d’opinions et à la réflexion de fond s’est fortement restreinte, alors que, dans une Suisse démocratique, ce sont justement ces éléments que les médias ont érigés en piliers inébranlables. Par leur couverture, les médias représentent un «quatrième pouvoir» dans le fonctionnement démocratique, en contrôlant et en surveillant la politique, en tant qu’interface entre hommes de pouvoir et électeurs.

Echanges entre médias, politique et science

Durant le forum, professionnels des médias, politiciens et représentants de la science (droit, médias et communication) débattront ensemble de l’emprise que l’Etat doit garder sur le développement futur du paysage médiatique et des bornes qui doivent limiter un tel interventionnisme. La Prof. Eva Maria Belser du Département de droit public de l’Université de Fribourg interrogera, entre autres, le rôle de l’Etat dans un exposé intitulé «La liberté des médias – plus qu’une protection contre la censure étatique?». Ensuite, des représentants des branches de l’édition et des journalistes prendront position sur cette question d’actualité : «Contrôle de la qualité, oui ou non au soutien aux médias?». Alain Berset, Martine Brunschwig-Graf, Dominique de Buman, Peter Studer, Daniel Pillard, Peter Rothenbühler, Hans-Jürg Fehr et beaucoup d’autres prendront également la parole. En conclusion, le Prof. Louis Bosshart du Département des sciences de la communication et des médias de l’Université de Fribourg esquissera une synthèse des différents points de vue.

Lieu et date: 26 novembre 2010, dès 8h30, Bd de Pérolles 90, salle G140, 1700 Fribourg

Inscription: www.impressum.ch/imp­ressum/fr/Agenda/101126/anmeldung.html

Contact: Prof. Bernhard Waldmann, Institut du fédéralisme, 026 300 81 56, bernahrd.waldmann [a] unidr (p) ch

Source: Service Communication et Médias, 026 300 70 34, communication [a] unifr (p) ch