Haut Gadmental : le Conseil fédéral approuve le plan de protection et d’utilisation des eaux

    -     Deutsch
Le Conseil fédéral a approuvé le 20 mars 2020 le plan de protection et d’utilisation des eaux déposé par le canton de Berne en vue de l’exploitation de la force hydraulique du Haut Gadmental. Celui-ci vise une utilisation accrue du cours d’eau au moyen d’un abaissement du débit résiduel minimal. Il est prévu, à des fins de compensation, de revitaliser des milieux naturels aquatiques et de renoncer à exploiter des cours d’eau d’une grande valeur paysagère. Grâce à ce plan, la centrale hydroélectrique peut accroître sa production d’énergie de 10 gigawatts-heure par an, soit la consommation annuelle d’énergie d’environ 2000 ménages standard.

La loi fédérale sur la protection des eaux stipule que, lors de prélèvements dans un cours d’eau à des fins de production d’électricité, il doit subsister des débits résiduels convenables en aval afin de garantir le maintien des fonctions naturelles du cours d’eau (p. ex. habitats pour la flore et la faune, structuration du paysage ou alimentation des eaux souterraines). Dans certains cas exceptionnels, les cantons peuvent définir des débits résiduels inférieurs aux prescriptions ; des mesures de compensation adéquates sont toutefois nécessaires.

Le projet du Trift de la société des forces motrices de l’Oberhasli (Kraftwerke Oberhasli AG) prévoit la construction d’une nouvelle centrale hydroélectrique dans le Haut Gadmental, avec deux nouveaux captages dans les cours d’eau « Steinwasser » et « Triftwasser ». Les débits résiduels seront réduits d’avril à octobre au captage « Steingletscher » et de mai à octobre au captage « Obere Trift ». Afin de préserver les biocénoses et les milieux naturels rares de la zone alluviale du Trift, il est nécessaire des provoquer régulièrement des crues, dont le nombre par an sera légèrement revu à la baisse. À l’avenir, la zone alluviale du Trift sera donc inondée deux fois par an.

À des fins de compensation, les forces motrices de l’Oberhasli renoncent à exploiter ultérieurement la partie supérieure du Wendenwasser, le Giglibach et le Treichigraben, qui demeureront ainsi des aires de grande valeur écologique. Par ailleurs, il est prévu de valoriser un tronçon du Gadmenwasser et de revitaliser l’Urbachwasser, permettant ainsi la création de frayères et de zones d’eaux profondes pour les truites lacustres.

Le 20 mars 2020, le Conseil fédéral a approuvé l’utilisation accrue ainsi que les mesures de compensation prévues dans le plan de protection et d’utilisation des eaux.