L’EPFL accueillera quatre artistes en résidence

      -      English  -  Français
2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

Le programme «artistes en residence» du College des humanites de l’EPFL a le plaisir d’annoncer les laureates et laureats de son premier appel a candidatures international Enter the Hyper-Scientific: Alan Bogana (Suisse), Dorota Gaweda (Pologne) & Egle Kulbokaite (Lituanie), Joel Kuennen (Etats-Unis) et Riccardo Giacconi (Italie).

Lancé par le Collège des humanités (CDH) et développé par EPFL Pavilions, le programme «artistes en résidence» (AiR) reflète la mission du CDH consistant à promouvoir les rencontres interdisciplinaires entre les artistes et la communauté scientifique à l’EPFL. En renforçant la collaboration entre les artistes et les scientifiques de différentes disciplines, le programme vise à instaurer une plate-forme destinée à lancer de nouvelles approches et recherches esthétiques à l’intersection entre art, technologie, sciences et sciences humaines.

Pour ce premier appel à candidatures international émis en octobre 2021, le programme AiR a reçu 216 candidatures. Quatre propositions seront développées en étroite collaboration avec les laboratoires et les scientifiques de l’EPFL: Light-Oriented Ontologies d’ Alan Bogana , Synthetic Landscapes du duo d’artistes Dorota Gaweda et Egle Kulbokaite , Spheroids de Joel Kuennen et Rational and Irrational Numbers de Riccardo Giacconi.

«Au CDH, nous nous réjouissons d’accueillir nos nouveaux artistes en résidence, explique le doyen du CDH, Béla Kapossy. Le programme AiR est unique en ce sens que les artistes travailleront directement avec les laboratoires de l’EPFL, permettant à l’art et aux sciences de créer de toutes nouvelles formes de collaboration.»

Les quatre projets gagnants ont été sélectionnés par un jury composé de Béla Kapossy, Giulia Bini (cheffe de projet et curatrice, EPFL CDH AiR), Sarah Kenderdine (directrice, EPFL Pavilions), Laurène Donati (directrice exécutive, Centre d’imagerie EPFL), Mónica Bello (curatrice et directrice d’Arts au CERN) et Natalie Estève (adjointe, arts visuels, Ville de Lausanne).

Le programme AiR du CDH de l’EPFL remercie l’ensemble des candidates et candidats pour leur intérêt et se réjouit de lancer prochain appel à candidatures en 2023.

Artistes sélectionnés avec leurs projets

Alan Bogana : Light-Oriented Ontologies

Alan Bogana est un artiste visuel suisse domicilié à Genève. Ces dernières années, il a développé une pratique artistique multimodale qui implique des installations, des sculptures, des supports temporaires, des sites Internet, des réalités virtuelles et des hologrammes. Sa recherche est axée sur le comportement réel et spéculatif de la lumière ainsi que l’émergence de formes et de structures organiques à l’aide de processus technologiques. Il est titulaire depuis 2009 d’un diplôme en beaux-arts avec mention de la Haute école d’Arts appliqués HEAD de Genève puis a effectué en 2013 une spécialisation en méthodes de recherche artistique à l’Université des Arts de Zurich.

Light-Oriented Ontologies vise à interroger les récits spéculatifs sur le seuil entre matière vivante et inanimée ainsi que les systèmes de croyance animistes en lien avec la lumière. Le projet se concentrera sur l’application expérimentale de l’holographie, les cristaux photoniques et la lithographie UV, ainsi que les formes expérimentales d’impression 3D volumétrique avec la lumière. Alan Bogana se plongera plus profondément dans les mécanismes de l’«impression volumétrique» à l’aide de la lumière de différents types d’entités organiques (et biologiques). Collaborations envisagées à l’EPFL: Centre d’imagerie , laboratoire de dispositifs photoniques appliqués ( LAPD ) et laboratoire d’optique , parmi d’autres.

Dorota Gaweda et Egle Kulbokaite : Synthetic Landscapes

Dorota Gaweda et Egle Kulbokaite forment un duo d’artistes vivant et travaillant à Bâle. Tous deux sont diplômés du Royal College of Art à Londres depuis 2012. Leur pratique multimédia - qui inclut des performances, des vidéos, des sculptures, des installations ainsi que des parfums - découle de vastes processus de recherches historiques et théoriques, d’une sensibilité élevée pour les matériaux et d’ouverture intellectuelle.

Le duo développera le projet Synthetic Landscapes, qui examinera l’histoire de la tradition occidentale dans le domaine de la peinture des paysages. Par l’intermédiaire de cette recherche, Dorota Gaweda et Egle Kulbokaite exploreront l’apparition du concept «nature» afin de mieux comprendre la crise écologique actuelle. Le projet s’attachera à questionner la promesse illusoire de subjectivité dans son ensemble, et de la séparer de l’environnement pour briser les structures comportementales normatives et établir de nouvelles manières de se relier au monde. Collaborations envisagées à l’EPFL: Centre d’imagerie , entre autres.

Riccardo Giacconi : Rational and Irrational Numbers

Riccardo Giacconi a étudié les beaux-arts à l’Université de Venise. Il a effectué des résidences d’artiste au Centre international d’art et du paysage (Vassivière, France), au lugar a dudas (Cali, Colombie), au MACRO Musée d’Art contemporain de Rome, à La Box (Bourges, France) et à la maison d’artistes Büchsenhausen (Innsbruck, Autriche). Il a cofondé le festival audio Helicotrema et le studio de narration audio Botafuego. L’oeuvre de Riccardo Giacconi a été exposée dans différentes institutions et il a présenté ses films au Festival du film de New York, au Festival international du film de Venise, au Festival international du film de Rotterdam, à Visions du Réel et au FID Marseille, où il a remporté le Grand Prix de la compétition internationale en 2015.

Rational and Irrational Numbers est un projet qui porte sur le concept de l’animation. Il vise à relier la tradition ancestrale du théâtre de marionnettes aux dernières évolutions technologiques en matière de robotique et d’intelligence artificielle. Dans ce cadre, il aborde les marionnettes comme d’anciennes préfigurations de la théorie de la «vallée de l’étrange», selon laquelle plus un robot androïde ressemble à un être humain, plus ses imperfections paraissent monstrueuses. Le projet est axé sur la production d’un film en collaboration avec Carlo Colla & Figli Puppet Company à Milan et le laboratoire de l’EPFL Reconfigurable Robotics (RRL). Collaborations envisagées à l’EPFL: laboratoire de robotique reconfigurable ( RRL ) et laboratoire d’intelligence artificielle ( LIA ), parmi d’autres.

Joel Kuennen : Spheroids

Joel Kuennen est spécialiste de la critique d’art, de la curation et de l’édition. L’artiste a obtenu en 2010 d’un MA en Visual and Critical Studies délivré par l’Art Institute de Chicago. Sa pratique artistique explore les relations humaines avec la planète pour comprendre les dynamiques sociales susceptibles de mettre un terme à nos activités d’extraction et d’exploitation sur cette Terre. À l’aide d’interventions de land art spécifiques à un site et de recherches approfondies sur les matériaux, Joel Kuennen s’oppose à un présent qui nous rend aveugle aux conséquences de nos agissements quotidiens.

Spheroids interroge les géologies et les écologies des exoplanètes afin de remettre en question notre imaginaire interplanétaire naissant et sa relation avec notre interaction avec la Terre. Les objets seront sphéroïdes et renfermeront des noyaux magnétiques enduits des matériaux supposés être ceux de certaines exoplanètes. Des textures biologiques et des biofilms seront ajoutés pour créer une relation à cheval entre le connu et l’inconnu. Ces objets hybrides géo-écologiques interrogent les motivations impérialistes et colonialistes par lesquelles nous en sommes venus à inclure ces lieux intergalactiques dans notre imaginaire culturel, comme autant d’échappatoires potentiels à l’imminence de notre propre catastrophe climatique. Collaborations envisagées à l’EPFL: laboratoire de biophysique statistique ( LBS ), Crystal Growth Facility et laboratoire des systèmes électriques distribués ( DESL ), parmi d’autres.


This site uses cookies and analysis tools to improve the usability of the site. More information. |