L’EPFL+ECAL Lab remporte le prix du DMY International Design Festival Berlin

"Give Me More", l’exploration sur la réalité augmentée de l’EPFL+ECAL Lab, a créé la sensation à Berlin en attirant non seulement une foule de plusieurs milliers de personnes, mais aussi l’attention du jury du Festival. Le prix du Festival récompense un projet qui rassemble notamment les installations des étudiants de la première édition du certificat postgrade en réalité augmentée pour designers lancé ce printemps.

Un simple coussin voit ses broderies se transformer en rêveries animées, un miroir reflète différents états de notre coeur, un mur révèle des histoires sous l’effet d’une lampe de poche, des dessins d’enfants s’animent... grâce au principe de réalité augmentée, les objets prennent vie et communiquent leurs histoires secrètes. Ces installations incarnent l’ambition du projet de l’EPFL+ECAL Lab : donner à la réalité augmentée le pouvoir de raconter des histoires. Autrement dit, passer de la démonstration technologique au statut de nouveau média pour permettre au contenu de jouer le premier rôle.

L’exposition Give Me More présentée à Berlin rassemblait cinq nouvelles installations sur les huit présentées. Quatre d’entre elles constituaient les travaux finaux des étudiants participant à la première édition du Certificate of Advanced Studies in Augmented Reality for Designers, lancé ce printemps par l’EPFL+ECAL Lab : Eric Morzier, diplômé de l’ECAL, Yuri Suzuki, diplômé du Royal College of Art de Londres, Audrey Richard-Laurent et Maria-Laura Mendez Marten issues de l’ENSCI-Les Ateliers (Paris).

L’exposition était complétée par les travaux de la designer d’interaction Camille Scherrer de l’EPFL+ECAL Lab, maintes fois primée, notamment pour son Livre des Montagnes, diplôme de l’ECAL, et par des contributions des professeurs de la section Media et Interaction Design de l’ECAL, dont Vincent Jacquier, principal auteur de Cashback. L’ensemble des installations s’inscrivait dans une scénographie de Nicolas Lemoigne, jouant sur l’ambiance du fameux aéroport historique de Tempelhof où se déroulait le festival.

Ce prix apporte une reconnaissance internationale majeure aux efforts de l’EPFL+ECAL Lab dans le domaine de la réalité augmentée juste après l’annonce d’un nouveau programme de recherche et développement dans ce domaine. Un programme qui implique le Laboratoire de vision par ordinateur de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, l’un des grands pionniers de la réalité augmentée, à la base des programmes informatiques utilisés pour réaliser Give Me More. Il associe désormais aussi un partenaire industriel, la société Space 3D Solutions, basée à Ecublens, afin de donner une perspective de diffusion large de ces travaux académiques. Ce programme bénéficie enfin du soutien de l’Agence de la Confédération pour l’innovation (CTI).

L’EPFL+ECAL Lab est une unité de l’Ecole polytechnique fédéral de Lausanne, créée en 2007 en collaboration avec l’ECAL/ Ecole cantonale d’Art de Lausanne. Elle a notamment pour mission de renouveler la relation entre ingénierie et design afin de créer des perspectives inédites pour les nouvelles technologies et d’offrir des nouveaux champs d’exploration pour le design.