L’espace au service de l’Europe - débat citoyen à Lucerne

Berne, 26.07.2016 - Le 10 septembre 2016, des citoyens des 22 Etats membres de l’Agence spatiale européenne ESA participeront au premier débat citoyen sur l’espace au service de l’Europe, dans leur pays respectifs. Durant cette journée, ils auront la possibilité d’apprendre, de débattre, de participer et de faire part de leur point de vue avec des propositions sur tous les aspects des programmes spatiaux, en cours et à venir.


En Suisse, ce débat se tiendra en français et en allemand au Musée des Transports à Lucerne, avec une centaine de citoyens. L’événement sera mis en oeuvre par le Swiss Space Center (SSC) de l’EPF Lausanne pour le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherché et à l’innovation, qui invite les personnes intéressées à s’inscrire dès à présent via http://citizensdebate.space.

La procédure de sélection tout comme l’organisation complète du débat à travers l’Europe est assurée par l’agence Missions Publiques, spécialisée dans le débat participatif sur des questions politiques et comptant plus de quinze ans d’expérience dans ce secteur.
Le débat citoyen sur l’espace au service de l’Europe est une grande première: jamais auparavant l’avenir des activités spatiales n’a été abordé dans le cadre d’un événement organisé dans de si nombreux pays. La consultation se tiendra simultanément dans les 22 États membres, avec une centaine de citoyens sélectionnés de façon à représenter dans toute la mesure possible la population de leur pays selon certains critères socio-démographiques. Dans les 48 heures qui suivront la consultation, tous les résultats seront collectés puis transmis à l’ESA.

Par cette initiative, le Directeur général de l’ESA Jan Woerner souligne sa volonté d’ouverture vis-à-vis de la société et de dialogue avec les citoyens européens; il explique: «Tous les domaines dans lesquels intervient l’ESA, les vols habités, la science spatiale, l’exploration, l’observation de la Terre, les télécommunications, la navigation par satellite, les technologies spatiales et l’innovation peuvent contribuer à relever les défis auxquels la société est confrontée et être source d’inspiration pour les générations à venir. Les citoyens européens peuvent nous aider à mieux évaluer nos priorités.»

La Suisse et l’ESA

L’Agence spatiale européenne a développé plus de 70 satellites et conduit actuellement 18 missions, dont les plus connues sont Rosetta et Mars Express. L’ESA gère aussi le développement du système européen de navigation par satellite Galileo, de plusieurs satellites d’observation de l’environnement et des lanceurs Ariane et Vega. La Suisse contribue à hauteur d’environ 140 millions d’euros annuellement à l’ESA, dont le budget global 2016 atteint 5,3 milliards d’euros. Grâce à cette participation, les instituts de recherche et l’industrie spatiale suisses peuvent mettre à profit et approfondir leurs excellentes compétences scientifiques et technologiques et conserver, en compétition, un accès aux projets et aux marchés internationaux.

Depuis 2012 la Suisse assume avec succès la co-présidence du Conseil de l’ESA, avec le Luxembourg. Cette co-présidence se prolonge encore jusqu’à la prochaine conférence ministérielle, qui se tiendra en décembre 2016 à Lucerne.